Grèce : les fonctionnaires lâchés par l'opinion publique

le
0
60 % de la population est en faveur du licenciement des agents de l'État, dit un sondage.

Les fonctionnaires grecs poursuivent leur mobilisation contre la loi adoptée la semaine dernière qui prévoit le licenciement de plusieurs milliers d'agents de l'État et la mutation forcée de milliers d'autres. Ce mardi, les enseignants appellent à manifester devant le Parlement ; mercredi les médecins et personnel hospitalier annoncent une grève de 24 heures...

Mais l'opinion ne les suit pas. D'après un sondage de l'institut Kapa research, publié le 21 juillet montre 60,6 % des Grecs sont en faveur des licenciements des fonctionnaires, dont 47,4 % sont des sympathisants du Syriza, le parti d'opposition de la gauche radicale, fer de lance des manifestations.

Ce sondage explique en partie la cote de popularité grimpante de Kyriakos Mitsotakis, le ministre de la Réforme de l'Administration publique. Il appelle aussi plusieurs explications. À commencer par les...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant