Grèce-Les dernières propositions prévoient une fiscalité accrue

le , mis à jour à 01:27
1

ATHENES, 10 juillet (Reuters) - La Grèce propose une hausse des taxes sur les compagnies maritimes et une suppression des avantages fiscaux pour ses îles dans le cadre des dernières propositions de réformes envoyées jeudi à ses créanciers. Le gouvernement prévoit aussi de relever la TVA sur la restauration à 23% (13% pour l'hôtellerie), de présenter une réforme des retraites et de fixer un calendrier ferme pour les privatisations. La Grèce propose notamment de supprimer le complément de retraite (Ekas) par étapes. Elle prévoit aussi de réduire les dépenses en matière de défense d'un montant de 300 millions d'euros d'ici la fin 2016. En retour, Athènes veut que ses créanciers revoient ses objectifs concernant son excédent primaire pour les quatre prochaines années et veut aussi un financement de 53,5 milliards d'euros pour couvrir les obligations liées à ses remboursements de prêts jusqu'à la fin juin 2018. (Renee Maltezou et Costas Pitas; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le vendredi 10 juil 2015 à 01:38

    c est fou tous ces experts professeurs d economie intelligents apres coup pour nous dire ce qu il fallait faire , et ce depuis des annees ! mais vu l etat des economies de la grece mais aussi d autres pays d europe, il faudrait peut etre leur faire passer un examen de compétences pour verifier leurs reelles capacités , la seule etant celle de percevoir de beaux cachets au passage ! quand a la derniere proposition de la grece ?? il faut arreter de tergiverser et trancher ,pour les deux parties

Partenaires Taux