Grèce : le rachat de la dette prolongé de 24 heures

le
0
Le gouvernement a dû repousser jusqu'à mardi midi la date limite du rachat de ses obligations.

Le premier ministre grec, Antonis Samaras, avait sans doute parlé un peu vite dimanche soir en se disant «convaincu» du succès du rachat de la dette du pays.

Le gouvernement, dont l'offre faite par Athènes pour racheter ses propres obligations avait bien expiré à 17 heures vendredi, a été obligé de la rouvrir lundi, faute d'avoir réuni les fonds nécessaires. Elle est prolongée jusqu'à mardi 12 heures (GMT) a annoncé un communiqué laconique de l'Agence de la gestion de la dette.

L'opération vise à racheter 30 milliards d'euros d'obligations auprès d'investisseurs qui acceptent une décote de 30 à 40 % selon les échéances des titres, afin de réduire la dette grecque de 20 milliards d'euros net, soit la moitié du montant requis pour réussir à la ramener à 124 % du PIB (produit intérieur brut) en 2020.

C'est une condition impérative pour que l'Eurogroupe...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant