Grèce : le Premier ministre propose de rouvrir en partie la télé publique

le
0
Grèce : le Premier ministre propose de rouvrir en partie la télé publique
Grèce : le Premier ministre propose de rouvrir en partie la télé publique

Face à la colère des Grecs et aux nombreuses critiques européennes, le Premier ministre conservateur Antonis Samaras a proposé vendredi de rouvrir partiellement la radio-télévision publique grecque (ERT). «Une commission temporaire bénéficiant d'un large soutien des partis (politiques) peut être nommée pour engager un petit nombre d'employés afin que la diffusion de programmes d'information puisse reprendre immédiatement», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Avec le soutien de son parti «Nouvelle démocratie», Antonis Samaras avait unilatéralement décidé mardi la fermeture de l'audiovisuel public, sans même en informer les deux autres partis (le Pasok socialiste et Dimar, un parti de la gauche modérée) de la coalition gouvernementale. Si ces deux partis estiment «la nécessité d'une restructuration», ils désapprouvent la fermeture de cette structure qui emploie près de 2700 personnes.

Réunion au sommet lundi

Une réunion entre les trois composantes de l'exécutif est prévue lundi. Le chef du Pasok, l'ancien ministre des Finances Evangélos Vénizélos, avait dès mardi appelé à trouver une «solution» et éviter «une crise politique». Selon une source gouvernementale, «c'est faisable car l'objectif des trois partenaires est une télévision indépendante sans les dysfonctionnements qui pesaient sur l'ERT». Pasok et Dimar réclament l'annulation de l'acte législatif portant seulement les signatures de Samaras et du ministre des Finances Yannis Stournaras.

Le président de l'Union européenne de radiotélévision (UER), une alliance de 56 médias de service public en Europe et alentour, Jean-Paul Philippot, venu spécialement à Athènes, a demandé vendredi au gouvernement grec «de revenir sur sa décision» de fermer la radiotélévision publique ERT et de «rétablir son signal». Une lettre en ce sens a été «signée par 51 directeurs de chaînes et radios publiques européennes» .

Quatrième jour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant