Grèce : la troïka contrainte de négocier avec les syndicats

le
0
Pendant dix jours, les créanciers de la Grèce vont examiner l'avancée des engagements pris par le gouvernement grec, avec l'application du deuxième plan de rigueur adopté en juin.

Après avoir brutalement suspendu les négociations avec le gouvernement grec il y a 28 jours, les experts de la troïka sont de retour à Athènes. Ils vont d'abord travailler tout le week-end pour épauler le ministère des Finances qui doit présenter lundi, au Parlement, l'avant-projet de budget 2012 comprenant des réformes jusqu'en 2014. Mais pendant dix jours, la troïka va surtout examiner l'avancée des engagements pris par le gouvernement grec, avec l'application du deuxième plan de rigueur adopté en juin, prévoyant 28,4 milliards d'euros d'économies d'ici à 2015, dont un vaste programme de privatisations qui devrait rapporter 4 milliards d'euros d'ici à la fin de l'année. L'avis des émissaires sera déterminant pour le versement de la sixième tranche du prêt de 110 milliards d'euros accordé en mai 2010, soit 8 milliards d'euros. La décision finale se fera autour de la mi-octobre.

En attendant, les protestations contre la rigueur se durciss

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant