Grèce : la télé publique relancée... avec des rediffusions

le
0
Grèce : la télé publique relancée... avec des rediffusions
Grèce : la télé publique relancée... avec des rediffusions

Les chaînes de la défunte radiotélévision publique ERT avaient été abruptement fermées le 11 juin, il y a un mois exactement, par décision du gouvernement d'Antonis Samaras. Un choix qui aurait pu provoquer une crise politique majeure. Si la mire a fait sa réapparition mercredi, le gouvernement grec a tenté ce jeudi, après un mois de blackout total sur les chaînes publiques de télévision, le redémarrage artisanal d'un embryon d'audiovisuel public, sous la forme de rediffusions qui exacerbent la confrontation avec les ex-salariés qui occupent toujours les locaux, au nord d'Athènes.

Du noir et blanc, des mélodies des années 60, des films avec des acteurs disparus, des documentaires archéologiques: les premières heures de la «Télévision publique» (DT) -son nom provisoire- ont conduit les téléspectateurs vers un passé éloigné du marasme économique et social dans lequel se débat le pays. L'exécutif avait prévenu mercredi que dans un premier temps, faute de contenus originaux, le nouvel organisme devrait se contenter de rediffuser des fictions et des documentaires.

La risée des éditorialistes

La petite équipe chargée de relancer le nouvel audiovisuel public grec présente une allure aussi bigarrée que les programmes, ironisaient jeudi les médias grecs. Elle est composée d'un «technicien à la retraite, un ancien réalisateur de l'ERT passé sur une chaîne privée, un cadre du Centre grec du cinéma, un salarié de la chaîne parlementaire», a précisé le journal «Eleftherotipia».

Les commentaires n'étaient pas plus charitables envers le logo de la nouvelle entité qui a mis le feu aux réseaux sociaux : sur fond bleu canard, une sphère posée sur un ruban bicolore dont la ressemblance est frappante avec celui de la télévision soviétique des années 80, ainsi que le montre une capture d'écran du journal «Ta Nea».

Coup de griffe supplémentaire à ce lancement chaotique : le réalisateur de 84 ans, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant