Grèce : la poignée de mains qui fait mal

le
1

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi, le décryptage de cet accord arraché au forceps entre la Grèce et ses créanciers. Un accord "dommageable" et synonyme de "diktat" pour Athènes estime la presse anglo-saxonne...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccoudra2 le vendredi 17 juil 2015 à 10:27

    Quand les grecs comprennent qu'il faut payer leurs impôts et taxes correctement à leur état, ils n'auront plus besoin de l'aide et du diktat des autres...