Grèce : la photo de «L'homme qui pleure» émeut les internautes

le
12
Grèce : la photo de «L'homme qui pleure» émeut les internautes
Grèce : la photo de «L'homme qui pleure» émeut les internautes

Un retraité grec, aux prises avec le service minimum imposé aux banques cette semaine, effondré en pleurs devant une succursale de Thessalonique vendredi : les images de cet homme, saisi dans sa détresse par un photographe de l'AFP, ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux. 

Son geste de désespoir serait d'abord celui d'un homme meurtri pour son pays. «Je ne peux pas supporter de voir mon pays dans cette misère. C'est pour ça que j'étais abattu, plus que par mon problème personnel», a expliqué Giorgos Chatzifotiadis, 77 ans, joint au téléphone par un correspondant de l'AFP à Thessalonique.

Il se rend dans quatre banques, en vain

Son désarroi, vendredi matin, alors qu'il se trouvait à l'extérieur d'une agence de la Banque nationale (Bng) de cette ville avait frappé le photographe Sakis Mitrolidis. Lequel l'a immortalisé, assis à même le sol, en larmes, son livret d'épargne et sa carte d'identité par terre. Sur un autre cliché, il apparaît levant les bras au ciel, tandis qu'un troisième le montre accompagné de policiers qui tentent de le relever.

Giorgios Chatzifotiadis raconte que, ce vendredi, il avait successivement tenté trois banques fermées pour récupérer une partie de la pension de sa femme, qui souffre de problèmes de santé. Seules quelques banques sont ouvertes cette semaine en Grèce, uniquement pour les retraités, les autres établissement étant fermés jusqu'à mardi dans le cadre d'un contrôle des capitaux.

Lorsqu'à la quatrième banque, ouverte celle-là, «on m'a dit que je ne pouvais obtenir l'argent, je me suis effondré», a-t-il poursuivi sans préciser la raison de ce refus. Selon Aris Messinis, un photographe qui a relaté sur le blog de l'AFP ses derniers shoots photo à Athènes, «les personnes âgées sont celles qui sont le plus effrayées par la situation actuelle».

«J'ai travaillé très dur»

Giorgios Chatzifotiadis et sa femme, comme beaucoup de Grecs du nord du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • borzeixa le jeudi 16 juil 2015 à 10:36

    Cet homme a travaillé très dur toute sa vie, et maintenant on lui a tout pris. (Les gouvernements successifs et les banquiers a la solde de l'eu.) A quand notre tour?

  • LERINS le dimanche 5 juil 2015 à 00:16

    L'émotion n'est pas la raison et ce triste spectacle n'est que le résultat de décennies de politiques clientélistes ayant entretenu les grecs dans l'illusion qu'ils pouvaient vivre au dessus de leurs moyens en empruntant. Nous n'avons cependant pas de leçons à donner aux grecs car les français ont suivi la même logique démagogique depuis trente ans avec les résultats que l'ont sait en attendant une remise en ordre sérieuse avant ou suite à la faillite dont nous serons les seuls responsables....

  • M3366730 le samedi 4 juil 2015 à 19:48

    En tout cas ils ne sont pas famélique comme les personnes que l'on voit dans les pays du tiers monde. Il faut que les Grecs continuent et fassent des réformes ; en France nous avons Hollande pour cela !!!

  • M7966995 le samedi 4 juil 2015 à 15:07

    Le vrai problème, c'est pas l'Europe, "la finance" ou je ne sais pas quel complot ou imcompétence. Le problème c'est que le système démocratique actuel fait que les hommes de pouvoir sont contraint de faire de la démagogie avec le peuple au lieu de gouverner leur pays. Quel homme politique se ferait élire en disant qu'il supprimera le RSA, les alloc, le CMU, la sécu, et qu'il augmentera les impôts. Alors personne ne fait rien. On fait de la dette et on attend que ce soit le problème des autres.

  • M4599871 le samedi 4 juil 2015 à 14:48

    C'est évidement le résultat de l'idéologie socialiste.

  • aerosp le samedi 4 juil 2015 à 14:36

    C'est tout le petit peuple européen qui seront dans cet état si nous ne sortons pas des griffes des financiers ! Et oui Français, nous allons être bientôt concerné car hollande est président pour conserver les privilèges de la cour parisienne.

  • M8657715 le samedi 4 juil 2015 à 14:25

    Comme tout grec, c'est encore un comédien. Il veut nous voler notre fric. Si j'en crois les médias occidentaux, la Grèce est un paradis pour les retraités ... j'y cours.

  • mucius le samedi 4 juil 2015 à 13:58

    Dehors fes feignants de la CGT qui vivent à nos crochets depuis 1945!

  • mucius le samedi 4 juil 2015 à 13:57

    Qui va lui payer sa retraite? Nous bien sûr car il a préféré comme tous les Grecs dépenser l'argent en augmentation de salaires des foncs et en avantages sociaux au lieu de se mettre au boulot et d'investir. Dehors les Grecs! Qu'ils votent non, surtout!

  • doullens le samedi 4 juil 2015 à 13:54

    parce que toi tu a travaillé dur peut être ? si ça serait le cas tu aurais aux moins la décence de respecté les autres et de pas les rabaissé plus bas que terre ab-ut-s !!!!!!!!