Grèce-La France prête à alléger le fardeau de la dette-Sapin

le
7

PARIS, 29 janvier (Reuters) - La France est prête à ce que le poids de la dette grecque soit allégé mais pas à une annulation, a déclaré jeudi le ministre des Finances, Michel Sapin. "Discuter de la dette, oui pour en alléger le fardeau. Annuler la dette, non car ce serait transférer le poids du contribuable grec vers le contribuable français et le ministre des Finances grec a dit que ça, il n'en voulait pas et moi non plus", a-t-il dit lors de la séance des questions au gouvernement au Sénat. La France détient quelque 42 milliards d'euros de dette grecque, a-t-il souligné. Michel Sapin avait auparavant déclaré devant les sénateurs que la Grèce avait réussi à dégager un excédent primaire de ses comptes publics, c'est-à-dire hors coût de la dette, et qu'"il ne faudra pas que se dégrade cet équilibre". Le ministre français des Finances recevra son homologue grec, Yanis Varoufakis, lundi à Paris, pour discuter de la question de la dette. Le président François Hollande doit quant à lui rencontrer le nouveau Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avant le Conseil européen du 12 février. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wanda6 le jeudi 29 jan 2015 à 16:51

    les Papandréou ont gouverné en Grèce depuis 1929 , où sont-ils ?

  • M3265785 le jeudi 29 jan 2015 à 16:43

    prouver

  • M3265785 le jeudi 29 jan 2015 à 16:43

    on va prouvé le désaccord des Français dans les urnes !

  • patr.fav le jeudi 29 jan 2015 à 16:42

    ils sont tous à nous prendre pour des kons.!!!!

  • benoitdh le jeudi 29 jan 2015 à 16:41

    Prendre les français pour des imbéciles, c 'est une spécialité de Monsieur Sapin. Il va céder sans le dire

  • M4369955 le jeudi 29 jan 2015 à 16:28

    mon beau Sapinroi des forêts ...

  • LeRaleur le jeudi 29 jan 2015 à 16:25

    Sacré Sapin, faudrait pt'être penser aussi aux pauvres français dans le besoin et qui aimeraient bien qu'on allège leur dette.

Partenaires Taux