Grèce-La France espère toujours un accord-Sapin

le , mis à jour à 08:38
5

PARIS, 1er juillet (Reuters) - La France espère toujours parvenir à un accord entre la Grèce et ses créanciers, si possible avant le référendum de dimanche, a déclaré mercredi Michel Sapin, tout en reconnaissant que la tâche était "effroyablement compliquée". "Le but est de trouver un accord, avant le référendum si c'est possible", a dit le ministre français des Finances sur RTL. "Notre rôle, (...) c'est jusqu'à la dernière minute voir s'il est possible de trouver un accord qui montre la voie pour une Grèce qui retrouve la stabilité, pour une Europe qui se rassure", a-t-il ajouté. "C'est évidemment effroyablement compliqué". Mais "l'hypothèse existe et c'est déjà beaucoup", a encore dit Michel Sapin. Le ministre français a encore estimé qu'une victoire du "non" au référendum de dimanche faisait peser le "risque" d'une sortie de la Grèce de l'euro et que le rôle de la France serait alors "de faire tout pour que la Grèce reste dans l'euro". (Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vmcfb le mercredi 1 juil 2015 à 10:19

    Le rôle premier de nos élus est de s'occuper de nos finances, pas de celles des autres pays; alors, la solidarité, oui, mais il ne faut pas de substituer aux élus des pays étrangers. On a la très désagréable impression que nos élus rament à contre courant des élus grecs..Pour quel profit (le mot n'est pas tabou) espéré?

  • jyth01 le mercredi 1 juil 2015 à 10:00

    Les fonctionnaires du gouvernement comme Sapin ont été les fossoyeurs de l'industrie française. L'endettement est à 100% du PIB et ils n'ont fait aucune réforme! c'est condamnable de parasiter l'état !

  • afaure le mercredi 1 juil 2015 à 09:16

    Beaucoup de mansuétude du côté français qui réalise vraisemblablement qu'il est le deuxième maillon faible de la zone après la Grèce Ou alors parceque notre gouvernement exprime sa communion de vie avec la gauche grecque !!!

  • SM7 le mercredi 1 juil 2015 à 09:01

    Ce sont bien les seuls à y croire, même les premiers intéressés, les Grecques, n'y croient plus.

  • 82554976 le mercredi 1 juil 2015 à 08:58

    OK , mais que nos trop chers élus assurent eux-mêmes la caution pour les nouvelles aides financières qui ne seront jamais remboursées !!

Partenaires Taux