Grèce : la BCE évoque une restructuration

le
0
Nout Wellink, membre du Conseil des gouverneurs, se dit ouvert à un rééchelonnement de la dette grecque.

À Bruxelles

La restructuration de la dette grecque n'est plus taboue, ni au ministère des Finances à Berlin, ni à Francfort, siège de la Banque centrale européenne (BCE). Pour la première fois, lundi, un responsable de la BCE a évoqué un possible rééchelonnement des remboursements de la dette grecque, qui devrait atteindre 340 milliards d'euros (150% du PIB) en fin d'année.

La restructuration n'est «pas une option», a affirmé le gouverneur néerlandais, Nout Wellink, fidèle à la ligne officielle de la BCE. Mais honorer ses dettes «peut parfois prendre plus longtemps que prévu. Parfois, cela peut conduire à une restructuration - mais pas dans le sens où certains le défendent - qui conduit à une plus longue maturité des dettes», a-t-il ajouté, en réponse à des questions d'étudiants de l'université de Tillburg, aux Pays-Bas.

Quoique mesurée, cette évocation va plus loin que le discours habituel de la BCE, très hostile à l'idée d'une restructuration. L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant