Grèce-L'exposition des banques étrangères en nette réduction

le
0

LONDRES, 23 février (Reuters) - HSBC HSBA.L a dit lundi qu'elle était engagée à hauteur de 6 milliards de dollars (5,31 milliards d'euros) sur la Grèce la fin de l'année dernière, un montant qui en fait l'une des banques européennes les plus exposées au risque grec qu'elles ont toutes réduit au cours des dernières années. Première banque européenne par le total de bilan, HSBC a précisé que son exposition sur la Grèce consistait en 4 milliards de prêts et 2 milliards de dollars de prises en pension avec des banques. Elle avait fait état d'engagements sur la Grèce de 7,3 milliards de dollars à fin 2013. HSBC, qui est présente en Grèce depuis 1981, a précisé que 2 milliards de dollars de prêts étaient consentis à des transporteurs maritimes et libellés dans la devise américaine et donc peu sensibles aux évolutions de la conjoncture en Grèce. L'encours des prêts de banques étrangères en Grèce atteignait 46 milliards de dollars à la fin septembre 2014, selon les dernières données disponibles auprès de la Banque des règlements internationaux (BRI). Il était de 138 milliards de dollars au début 2011. Les banques françaises avaient réduit leurs prêts en Grèce à 1,8 milliard de dollars à fin septembre contre 57 milliards en 2011. Société générale SOGN.PA et Crédit agricole CAGR.PA se sont désengagées de leur filiale dans le pays et les banques françaises ont cédé leurs portefeuille d'obligations d'Etat grecques au prix de lourdes pertes. Les banques allemandes ont ramené leur exposition sur la Grèce à 13,5 milliards de dollars à fin septembre contre 23,8 milliards en 2011 et ont une exposition comparable à celle de leurs homologues britanniques. Les banques de ces deux pays sont celles qui ont les plus gros encours de prêts en Grèce, selon les données de la BRI. Royal Bank of Scotland RBS.L a dit que le risque grec pesait pour 387 millions de livres (530 millions d'euros) dans son bilan à fin 2013, l'encours le plus élevé parmi les banques britanniques après HSBC. En Allemagne, la banque KfW est la plus exposée avec un encours de 15 milliards d'euros, selon la fédération bancaire du pays BdB. ID:nL6N0UK2H7 L'encours des prêts des banques américaines à la Grèce s'établissait à 10,6 milliards de dollars à fin septembre. Citigroup C.N a cédé l'année dernière ses activités de banque de détail en Grèce mais y a conservé ses activités de banque de financement et d'investissement. (avec Leigh Thomas et Avik Das, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant