Grèce : l'Europe convoque les banques

le
0
En amont du sommet européen qui démarre ce soir, les négociations avec les créanciers d'Athènes ont débuté à Paris, Berlin, Amsterdam et Milan.

Pour la première fois, après des semaines d'atermoiements, la contribution du secteur privé au nouveau plan de sauvetage de la Grèce a été discutée directement avec les principaux protagonistes, à savoir banquiers et assureurs. À Paris, Berlin, Milan ou Amsterdam, une sorte de course contre la montre a été orchestrée en amont du sommet européen qui démarre ce soir. Sous l'égide de chaque ministère des Finances, les gros porteurs identifiés de dette grecque se sont réunis pour faire le point sur la situation et faire part de leurs positions. Charles Dallara, le directeur général du lobby bancaire IIF (Institut de la finance internationale), qui regroupe 400 institutions financières, était quant à lui à Athènes.

Demandes de garanties

À Bercy, mercredi matin, ce sont les banquiers qui ont ouvert le bal, suivis par les assureurs et leurs fédérations. Les François Pérol, président de BPCE et de la Fédération bancaire française, et autres Jean-Paul Chiffle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant