Grèce : l'Eurogroupe suspendu sans accord, nouvelle réunion dimanche matin

le , mis à jour le
101
Grèce : l'Eurogroupe suspendu sans accord, nouvelle réunion dimanche matin
Grèce : l'Eurogroupe suspendu sans accord, nouvelle réunion dimanche matin

La réunion à Bruxelles de l'Eurogroupe aura duré neuf heures sans qu'un accord soit trouvé. Les ministres des finances de la zone euro ont suspendu leur travaux vers minuit, après avoir épluché les propositions soumises par le gouvernement grec aux créanciers (FMI, UE, BCE) et validées par le Parlement grec vendredi. Ils reprennent leurs discussions ce dimanche à 11 heures, avant deux sommets prévus dans l'après-midi : de la zone euro, à 19, puis de l'Union européenne, à 28.

Les ministres de l'Eurogroupe, divisés semble-t-il sur la crédibilité des mesures promises par Alexis Tsipras, ont réclamé plus d'efforts à Athènes, demandé des garanties et l'établissement précis d'un calendrier avec, assurait-on en marge de la réunion, ainsi que la tenue d'un vote du parlement grec sur les points clefs du programme de réformes dès la semaine prochaine.

«Les discussions ont progressé mais elle restent toujours très difficiles, le travail continue», a affirmé le président de l'Eurogroupe, le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem. Il avait affirmé, avant le début de la réunion, que les réformes présentées par le gouvernement grec ne «suffisent pas» pour envisager un accord sur une nouvelle aide internationale. «J'espère qu'il y aura demain (ndlr. dimanche) des progrès, je garde toujours espoir», a commenté pour sa part le commissaire européen aux affaires économiques, le Français Pierre Moscovici.

En cas d'accord, «les banques rouvriront», mais «les capitaux grecs resteront sous contrôle»

Le ministre grec de l'Economie Giorgos Stathakis a prévenu samedi soir que le contrôle des capitaux en Grèce mettrait «quelques mois» à disparaître après un éventuel accord avec les créanciers. «S'il y a un accord, les banques rouvriront très vite, dans la semaine, dès que la Banque centrale européenne fournira de l'ELA» (liquidités d'urgence), a déclaré le ministre à la BBC. Il a prévenu que «le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ref1929 le lundi 13 juil 2015 à 00:45

    Une mise sous tutuelle des politiciens pompier pyromane de Bruxelles serait plus utile aux Nations...

  • ref1929 le lundi 13 juil 2015 à 00:30

    Hélas plus l'europe de bruxelles avance et plus la paix entre les peuples recule... Un panier de crabes voila ce qu'est cette institution, un serpent à 18 tetes...

  • M1488645 le dimanche 12 juil 2015 à 14:25

    si l'Europe c'est l'allégeance aux allemands, je préfère aussi en sortir

  • soulamer le dimanche 12 juil 2015 à 09:28

    encore un qui encourage une seule chose les laisser dans leur me rde

  • soulamer le dimanche 12 juil 2015 à 09:27

    quelle declaration falacieuse en direct par un grec sur itele il prone la fin de l'europe la disloquation du couple franco allemand le clivae nord sud une paire de claques

  • exmarot9 le dimanche 12 juil 2015 à 09:19

    stepone, ce qui est périmé c'est de prôner un référendum, vous semblez oublier que cela ne sert à rien, en 2005 les français ont dit non au projet de traité constitutionnel européen , il a été imposé de force trois ans après sous une autre forme

  • exmarot9 le dimanche 12 juil 2015 à 08:47

    La grèce n’est pas seule responsable. Ses comptes ont été falsifiés avec l’aide des banquiers G. SACHS (dont M. Draghi était vice président )Les médias ne nous disent pas tout : le gvt grec actuel a proposé d’augmenter l’impôt des sociétés sur les bénéfices les plus hauts ainsi que de rendre payantes les licences 4G et 5G qui étaient gratuites aux oligarques des médias mais la proposition a été refusée par C.Lagarde.

  • exmarot9 le dimanche 12 juil 2015 à 08:44

    Parlons alors de ceux qui ont tiré profit de la dette. L’allemand Weber passe un savon à Tspiras mais il oublie de parler des scandales allemands autour du contrat Siemens lors de JO d’Ath7nes, des 5 milliards € que la Grèce a du payer pr l’achat forcé de 6 sous marins de la société allemande ThyssenKrup

  • M4750397 le dimanche 12 juil 2015 à 08:34

    Notre dette augmente malgré la hausse continue de nos impôts, c'est catastrophique.

  • stepone7 le dimanche 12 juil 2015 à 08:22

    je pense qu avec les sommes mis en jeu et sachant que c est l argent du contribuable c est a nous de dire oui ou non s il faut verser cette aide .. holland s en fout ca sort pas de ses poches .. c est honteux de jouer avec l argent du contribuable comme ca et ensuite de nous mattraqué d impot et taxe en tout genre parceque la france sera ruinée .. ca me degoute.