Grèce-L'Eurogroupe espère se réunir dans les deux semaines

le
0
 (Actualisé avec déclarations supplémentaires) 
    PARIS, 27 avril (Reuters) - Une réunion de l'Eurogroupe 
consacrée à la Grèce devrait se tenir dans le courant de la 
semaine prochaine ou de la suivante, espère son président, 
Jeroen Dijsselbloem. 
    Prévue initialement jeudi, la nouvelle réunion des ministres 
des Finances de la zone euro consacrée au dossier grec a été 
repoussée sine die mardi soir, faute d'accord entre Athènes et 
ses créanciers sur un nouveau paquet de réformes.   
    "Cette réunion aurait été prématurée", a dit Jeroen 
Dijsselbloem en précisant que des discussions supplémentaires 
étaient nécessaires et utiles pour "augmenter les chances de 
succès". 
    "Nous n'avons pas de date butoir", a déclaré le ministre 
néerlandais des Finances, qui s'exprimait lors d'un point presse 
à Paris aux côtés de son homologue français, Michel Sapin.  
    Mais Jeroen Dijsselbloem compte tenter d'organiser cette 
réunion dans les quinze jours à venir. 
    Selon lui, une réunion risque d'être difficile à organiser 
la semaine prochaine, émaillée de jours fériés dans de nombreux 
pays européens.      
    "Je suis très optimiste. Nous sommes proches, plus proches 
que jamais, de la conclusion d'un accord mais il faut un travail 
politique et juridique" sur les réformes supplémentaires.  
    Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a également 
mis en avant la nécessité de ne pas sacrifier l'efficacité au 
nom de la rapidité. 
    "Nous devons aboutir suffisamment rapidement pour ne pas 
nous trouver dans des situations aussi dramatiques que celles 
que nous avions pu connaître l'année dernière", a-t-il déclaré, 
ajoutant ne pas vouloir créer des inquiétudes ou des tensions  
"préjudiciables pour tout le monde". 
    "Nous devons aller vite mais nous devons le faire à un 
rythme (...) qui permette de réussir, pour ne pas faire des 
réunions qui soient des constats d'échec", a poursuivi Michel 
Sapin.  
    Cette réunion ministérielle extraordinaire de la zone euro 
vise à avaliser un éventuel accord entre Athènes et ses 
bailleurs de fonds sur des mesures supplémentaires susceptibles 
d'être mises en oeuvre, si nécessaire, pour assurer le respect 
des objectifs budgétaires fixés pour 2018. 
    La Bourse d'Athènes  .ATG  a perdu 2,51% mercredi, dans le 
sillage de l'annonce du report de la réunion de l'Eurogroupe, 
qui ravive les craintes de tensions durables et de difficultés 
financières pour l'Etat grec.     
 
 (Myriam Rivet, édité par Marc Angrand) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux