Grèce : l'espoir d'un renversement de situation

le
7
Tsipras fait un pas en direction de ses créanciers.
Tsipras fait un pas en direction de ses créanciers.

Ça y est, la Grèce n?a pas remboursé les quelque 1,5 milliard d?euros qu?elle devait au FMI. Inédit pour un pays développé, cet échec ne devrait toutefois pas trop affecter Athènes, au moins à court terme. Les agences de notation ne considèrent en effet que ce n'est pas suffisant pour déclarer la Grèce en défaut de paiement, car le FMI est une institution publique et pas un investisseur privé dans la dette du pays.

Décision cruciale de la BCE

La Banque centrale européenne, qui réunit aujourd?hui encore son conseil des gouverneurs à Francfort ne devrait donc pas être contrainte de supprimer sa ligne de liquidité d?urgence aux banques grecques, détentrices de plus de 50 milliards de dette grecque à moyen et long terme dans leur compte, même si elle garde une entière liberté. La réaction de Mario Draghi et son équipe sera toutefois à surveiller, car il pourrait imposer des décotes sur les actifs apportés en garantie en échange de leur financement d?urgence de quelque 89 milliards d?euros.

Cette somme permet au système bancaire grec de ne pas s?effondrer, mais son plafonnement a imposé à Athènes de limiter les retraits en euros et les transferts vers les comptes à l?étranger pour empêcher l?accélération de la fuite des dépôts. Les banques restent d?ailleurs fermées au moins jusqu?au référendum, sauf ce mercredi pour les retraités grecs dépourvus de carte bancaire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. le mercredi 1 juil 2015 à 13:30

    Encore une idée "brillante" de Juncker, l'homme qui a inventé la "junk (er) politique"!

  • d.e.s.t. le mercredi 1 juil 2015 à 13:28

    Appeler ça un "espoir" est totalement stupide , mais c'est tout à fait à la mesure des euro-stupides que sont, entre beaucoup d'autres, Juncker et Moscovici!

  • lecoy81 le mercredi 1 juil 2015 à 13:03

    ils se fou'tent vraiment et ouvertement de notre g'ueule. vivement 2017 et Marine qu'elle foute bien le bo'rdel!!

  • SM7 le mercredi 1 juil 2015 à 12:54

    Je pensais que l'on avait touché le fond, mais non finalement on peut encore plonger plus loin dans les abysses de la dette grecque. Il est vrai que passé les bornes il n'y a plus de limite.

  • fquiroga le mercredi 1 juil 2015 à 12:54

    Car derrière toute institution plublique il y a toujours un payeur d'impôts.....qu'on se le dise!!!!

  • fquiroga le mercredi 1 juil 2015 à 12:52

    "pas suffisant pour déclarer la Grèce en défaut de paiement, car le FMI est une institution publique et pas un investisseur privé"......bla,bla, bal...on se console comme on peut...ou on parle la langue de bois.

  • M4369955 le mercredi 1 juil 2015 à 12:50

    du moment que ce n'est pas des créances privées les agences de notation se foutent que la Grèce n'ait pas remboursé ... décidément les masques tombent et tout le monde voit de plus en plus clairement dans quel monde on vit !