Grèce : l'épilogue approche

le , mis à jour le
12
Alexis Tsipras rencontre François Holande et Angela Merkel avant le sommet des chefs d'État et de gouvernement mardi 7 juillet, à Bruxelles.
Alexis Tsipras rencontre François Holande et Angela Merkel avant le sommet des chefs d'État et de gouvernement mardi 7 juillet, à Bruxelles.

L?heure de vérité est venue pour la Grèce et ses partenaires européens. Soit ils se mettent d?accord d?ici dimanche, soit c?est la sortie assurée de la zone euro pour Athènes. Les dirigeants européens sont trop lassés pour prolonger le feuilleton indéfiniment, quitte à déclencher une réaction en chaîne dont nul ne connaît les conséquences. « Notre incapacité à trouver un accord pourrait conduire à une faillite de la Grèce et l?insolvabilité de son système bancaire. Et à coup sûr, ce sera très douloureux pour le peuple grec. Je n?ai aucun doute sur le fait que ça affectera également l?Europe sur le plan géopolitique », a déclaré le président du Conseil européen, le Finlandais Donald Tusk, mardi à l?issue d?un sommet exceptionnel des chefs d?État et de gouvernement de la zone euro. « C'est pas là-dessus que la France travaille, mais la France est obligée d'envisager cette option », a reconnu François Hollande, qui fait pourtant tout pour éviter un « Grexit ».

Alexis Tsipras a désormais la responsabilité de faire une proposition qui soit acceptable pour le reste de la zone euro. Et ce sera tout sauf simple pour le Premier ministre grec. Les dernières mesures exigées par les créanciers, juste avant qu?il ne prenne l?initiative de la rupture des négociations en convoquant un référendum, « ne suffiront pas », prévient le ministre français des Finances, Michel Sapin, pourtant le plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frenchto le jeudi 9 juil 2015 à 09:26

    M7403983. Vous devez rouler en Audi. Je me trompe ??

  • M3273519 le jeudi 9 juil 2015 à 09:26

    La Grèce n'a jamais été dynamique frenchto..C 'est trop facile d'accuser l'Europe, la Grèce est simplement responsable de sa situation..

  • M7403983 le jeudi 9 juil 2015 à 09:12

    frenchto, vous êtes bien gentil, mais le bébé ETAIT déjà moche au départ ==> afin de répondre à votre image !

  • M7403983 le jeudi 9 juil 2015 à 08:51

    En Islande, ils n'ont pas eu un Tsipras, cad un populiste démago, ce qui leur a permis de s'en sortir. Grande nuance !!!

  • HAROLDS le mercredi 8 juil 2015 à 16:51

    non, Donald Tusk est japonais

  • gacher le mercredi 8 juil 2015 à 16:05

    si on avait fait comme l'islande, mettre les banquiers en prison et laisser les banques faire faillite, on serait sorti durablement de la crise

  • 445566ZM le mercredi 8 juil 2015 à 15:38

    Sacrés journalistes (stagiaires ?). Donald Tusk n'est pas finlandais mais polonais, il fait des progrès en anglais.

  • M4314275 le mercredi 8 juil 2015 à 15:00

    Au fait quels sont les risques sur la dette italienne ?

  • fquiroga le mercredi 8 juil 2015 à 14:13

    vous voulez dire Grexit?

  • cracboui le mercredi 8 juil 2015 à 14:09

    Le résultat du vote dimanche c'était quoi déjà? Alors n'attendez pas que TSIPRAS recule sur ces positions!