Grèce et Russie vont coopérer sur le gazoduc Turkish Stream

le , mis à jour à 12:01
0

SAINT-PETERSBOURG, Russie, 19 juin (Reuters) - La Grèce et la Russie ont conclu vendredi un accord pour faire passer par le territoire grec, avec des financements russes, les gazoducs à destination de l'Europe censés être construits dans le cadre du projet Turkish Stream. Le ministre grec de l'Energie Panagiotis Lafazanis a déclaré, lors de la cérémonie de signature à Saint-Pétersbourg, que cette coopération avec la Russie n'était pas dirigée contre ses partenaires européens, avec lesquels Athènes ne parvient pas à conclure un accord pour éviter un défaut sur sa dette. ID:nL5N0Z450L S'exprimant au cours de cette même cérémonie, son homologue russe Alexandre Novak a précisé que le géant gazier russe Gazprom GAZP.MM ne serait pas propriétaire de la partie grecque du projet. La propriété sera partagée entre la Russie et la Grèce et le financement proviendra de la banque publique de développement Vnecheconombank (VEB) et d'autres établissements bancaires russes. Le coût du projet n'a pas encore été estimé, a-t-il dit. Le projet Turkish Stream doit être constitué de quatre gazoducs d'une capacité totale de 63 milliards de mètres cubes par an. Le premier gazoduc est uniquement destiné à approvisionner la Turquie. (Renee Maltezou, Vladimir Soldatkin et Denis Pinchuk; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux