Grèce : comment se déroulerait une sortie de la zone euro ?

le , mis à jour à 19:48
5
Grèce : comment se déroulerait une sortie de la zone euro ?
Grèce : comment se déroulerait une sortie de la zone euro ?

Évoquée depuis 2010 et le début de la crise financière grecque, une sortie de la zone euro serait aujourd'hui prête et envisagée, selon les mots de Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne. «La Commission est prête à toutes les éventualités», a-t-il insisté mardi soir à l'issue d'un sommet des 19 chefs d'Etat de la zone.

Ce mardi, les négociations entre Alexis Tsipras, Premier ministre grec, et les créanciers internationaux se poursuivent au cœur des instances européennes. Un ultime sommet doit avoir lieu dimanche et une décision sera alors prise, assurent les chefs d'Etat, François Hollande en premier. Soit un accord est trouvé entre la Grèce et créanciers, soit la Grèce sortira de la zone.

Mais comment se déroulerait une telle sortie ? Est-elle tout simplement possible ? Voici quelques éléments de réponses basés sur les textes et traités signés depuis 1992 entre les pays européens. 

Comment la Grèce est-elle entrée dans la zone euro ?

Il faut d'abord revenir quinze ans en arrière. En mars 2000, la Grèce officialise sa candidature à l'entrée dans la zone euro, en compagnie des onze pays ayant adopté la monnaie unique. En janvier 2001, elle fait officiellement son entrée dans la zone euro. Un an plus tard, la monnaie unique entre en circulation en même temps à Athènes, Paris, Madrid ou Berlin. 

Un «miracle grec», dit-on alors, car la Grèce faisait l'objet jusqu'en 1999 d'une procédure de l'Union européenne pour «existence d'un déficit excessif». Au moment des premières discussions de son entrée dans la zone euro, la Grèce est en effet bien loin des critères de convergence exigés par le traité de Maastricht pour une adoption de la monnaie unique.

Son déficit public est à plus de 4 % (il faut qu'il soit à moins de 3 %) et sa dette est au-delà des 100 % du PIB (il faut qu'elle se situe en-dessous des 60 %). Mais en 2001, le pays décide d'utiliser certaines ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pascalcs le jeudi 9 juil 2015 à 05:50

    Quant à savoir comment la Grèce a pu rentrer en zone Euro, là aussi on peut la poser à Don Mario. Après tout il était le Vice Président et directeur des opérations internationale de Goldman Sachs à l’époque de la préparation de la Grèce dans l’Euro. Mark Pittman de Bloomberg l’a posée plusieurs fois cette question mais la BCE s’est refusée à y répondre sous prétexte de risque sur l’Euro. On sait très bien qui presse pour la rétention de l’info à la BCE…

  • pascalcs le jeudi 9 juil 2015 à 05:27

    Intéressant comme question. La même posée à Don Mario en Avril 2014 valait la réponse suivante au journaliste questionneur : « votre question est tellement hypothétique et loin des réalités que je ne vais pas vous répondre… ». Un grand visionnaire Don Mario.

  • wanda6 le mercredi 8 juil 2015 à 20:16

    TSIPRAS au Parlement européen http://russeurope.hypotheses.org/4073

  • SM7 le mercredi 8 juil 2015 à 20:04

    Il serait grand temps de réfléchir à comment sortir de l'EZ. Jusque là c'était tellement tabou que l'on a complètement éludé la question.

  • M8657715 le mercredi 8 juil 2015 à 14:21

    "Miracle grec" ... Dette depuis 1.990 supérieure à 90% du PIB et soudainement, en 2001 on veut nous faire gober qu'il est en dessous de 60%. Ils sont des vrais croyants à la BCE.