Grèce : climat tendu avant le sommet de lundi

le
1
Des personnes procèdent à un retrait d'argent dans un distributeur du center d'Athènes, le 19 juin. (© A. Messinis / AFP)
Des personnes procèdent à un retrait d'argent dans un distributeur du center d'Athènes, le 19 juin. (© A. Messinis / AFP)

Les retraits bancaires des épargnants grecs se multiplient à une semaine d'un possible défaut de paiement de plus en plus plausible.

Les avertissements sans complaisance des responsables de l'UE, du FMI et de la BCE après une nouvelle réunion infructueuse, n'ont pas ébranlé le gouvernement grec qui reporte ses attentes sur le sommet exceptionnel des dirigeants de la zone euro convoqué lundi. «Nous souhaitions que les négociations finales se déroulent au plus haut niveau politique de l'Europe et nous travaillons maintenant au succès de ce sommet», a estimé le cabinet du Premier ministre, Alexis Tsipras.

Bloc "A lire aussi"

«Il faut tenir ses nerfs car la partie de lundi est très importante pour la Grèce et pour la zone euro», a reconnu le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici. «Tous ceux qui tablent sur une crise et sur le scénario de la peur seront démentis», prédisent les porte-parole du gouvernement grec, afin de rassurer et d'éviter que l'accélération des retraits bancaires constatée ces derniers jours ne tourne à la panique.

La site d'information économique Euro2day, s'appuyant sur des sources bancaires, évalue à un milliard d'euros les sorties de capitaux pour la seule journée de jeudi et plus de 2 milliards d'euros au cours des trois journées précédentes.

À titre de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • guerber3 le vendredi 19 juin 2015 à 15:20

    Merci Goldman Sachs, dés qu' un système U.S. arrive quelque part, le résultat est acquis...!