Grèce : 30.000 personnes dans la rue contre l'austérité

le
0
Des milliers de personnes ont déjà rejoint les manifestants dans la rue. 3000 policiers sont mobilisés. Il s'agit de la première grève générale contre l'austérité imposée par le gouvernement Samaras.

Athènes

Il n'est pas encore 10 heures et déjà les familles nombreuses manifestent devant le Parlement. Entre sentiment dangereux de colère et de fatalisme, Maria, mère de quatre enfants dont un handicapé, est au bord des larmes: «L'État nous donne 44 euros par enfants, je suis au chômage et mon mari ne gagne que 800 euros par mois. Nous ne pouvons plus payer les taxes, les factures et nous nous privons pour acheter une bouteille de lait pour nos enfants. C'est du suicide collectif».

Pour Maria, comme pour la plupart des manifestants, défiler aujourd'hui contre la rigueur est plus qu'un symbole, c'est une nécessité. «Nous faisons la course à l'euro pour soit disant "rester européens". Je ne vois pas en quoi nous sommes moins européens que les autres alors que nous inaugurons la pire cure de rigueur des temps modernes. Il faut que l'Europe entière voit ce qui se passe réellement en Grèce», s'emporte t-elle.

La première grève générale depuis les élect

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant