GRAPHIQUES. Le budget, révélateur des priorités de l'Etat

le
1
GRAPHIQUES. Le budget, révélateur des priorités de l'Etat
GRAPHIQUES. Le budget, révélateur des priorités de l'Etat

Un projet de budget, bien plus que toute déclaration d'intention, en dit long sur l'agenda d'un gouvernement. Au delà des objectifs de déficits, basés sur des hypothèses de croissance connues pour être volatiles, c'est du côté des dépenses de l'Etat qu'il faut regarder pour déceler le curseur des priorités. D'autant plus quand l'Etat est contraint de se serrer la ceinture. Tour d'horizon des gagnants et des perdants.

Crédits : enseignement, emploi et sécurité gagnants

L'Enseignement scolaire voit ses crédits portés à 46,27 milliards d'euros en 2014, soit une hausse de 1,3%. L'augmentation atteint 1,6%, à 46,42 milliards d'euros, en incluant les investissements d'avenir (les PIA, non-inclus dans le graphique ci-dessous). L'Enseignement supérieur et la Recherche sont également au coeur des priorités pour 2014, avec une augmentation de 0,5% (+21,3% avec les PIA). Sachant que ces deux postes de dépenses figurent parmi les plus importants du budget, ces augmentations sont conséquentes. La mission «Travail et emploi» bénéficie également d'une hausse conséquente de 6,7% de ses moyens, à 10,8 milliards, afin notamment de financer «la montée en puissance» des emplois d'avenir et des contrats de génération. En incluant les PIA, l'augmentation atteint 8%. Les crédits pour la solidarité et ceux pour le logement sont également en augmentation.

De l'autre côté, la mission de gestions des finances publiques, la Culture et l'Agriculture, voient leurs budgets baisser. La Défense est amputée de 1,7% de ses crédits, et l'Ecologie de 7% des siens, mais pour ces deux missions, le programme des investissements d'avenir prévoit des dotations très importantes (1,5 md pour la Défense, 1,9 milliard pour l'Ecologie). En comptant ces PIA, l'évolution des crédits de ces deux ministères repasse ainsi dans le vert.

Effectifs : un lourd tribut pour la Défense et Bercy

Du côté des effectifs, le projet de budget ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gl060670 le vendredi 27 sept 2013 à 21:38

    autant de postes pour faire des générations d’illettrés !!!