GRAPHES-Zone euro-Le risque politique bien valorisé par les dettes périphériques

le
0
    * L'incertitude politique a reculé, les spreads n'ont pas 
diminué: 
    * http://bit.ly/2ndjZi8 
 
    PARIS, 20 mars (Reuters) - Le débat télévisé entre les cinq 
principaux candidats à l'élection présidentielle française se 
déroulera lundi dans un contexte de réduction du risque 
politique en Europe qui ne s'est pas encore traduite par une 
diminution des primes de risque sur les dettes souveraines des 
pays dits périphériques. 
    Le risque politique a un peu décru en Europe depuis le mois 
dernier, au moins tel qu'il est mesuré par l'indice 
d'incertitude politique de Baker, Bloom et Davis.  
    Les écarts de rendement entre les dettes souveraines des 
pays périphériques et la dette allemande sont assez étroitement 
corrélés à cet indice, mais n'ont pas suivi sa baisse le mois 
dernier.  
    Graphique: http://bit.ly/2ndjZi8 
     
    "Les risques n'ont pas disparu en Europe, ils demeurent même 
omniprésents mais ils apparaissent bien pris en compte par le 
marché", reconnaît Koen Straemans, stratégiste multigestion de 
NN Invesment Partners, citant pêle-mêle, la France, la Grèce, 
l'Italie et le Brexit.    
    "Une victoire de Marine Le Pen n'apparaît que comme un 
'risque extrême'", ajoute-t-il en soulignant le revers du Parti 
pour la liberté (PVV), eurosceptique et islamophobe de Geert 
Wilders, lors des élections législatives néerlandaises de la 
semaine dernière.  
    "Les derniers développements politiques ont réduit la 
probabilité d'une déstabilisation populiste", renchérissent les 
économistes de Barclays.  
    Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, arrivé en tête 
du scrutin législatif du 15 mars, "a encore fort à faire pour 
constituer une coalition mais le fait qu'il semble pouvoir se 
maintenir aux affaires envoie un message rassurant aux 
investisseurs à l'approche des élections françaises", 
ajoutent-ils.  
     
    Sources:  
    *Fixed income strategy. Hous View. NNIP. 17 mars 2017  
    *Getting in sync with the markets. Glbal Economics Weekly. 
Barclays. 17 mars 2017. 
 
 (Marc Joanny, édité par Jean-Michel Bélot) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux