GRAPHES-Zone euro-La courbe des taux n'aide plus les valeurs bancaires

le
0
    * La pentification de la courbe ne soutient plus les 
bancaires: http://bit.ly/2gn6mpA 
    * Divergence entre les taux à 2 ans et 10 ans: http://bit.ly/2gthm6k 
 
    25 novembre (Reuters) - Le creusement de l'écart entre taux 
courts et taux longs, censé soutenir la rentabilité des banques, 
ne profite plus aux valeurs bancaires européennes à un moment où 
la baisse des taux courts allemands fait rechuter les taux 
longs. 
    L'indice sectoriel des valeurs bancaires européennes  .SX7P  
marque le pas depuis la mi-novembre après une progression de 
près de 37% par rapport à son point bas du 6 juillet, alors que 
dans le même temps l'indice Stoxx  .STOXX  des valeurs 
européennes est resté quasi stable.  
    La surperformance des valeurs bancaires est allée de pair 
avec le creusement de l'écart entre taux courts et taux longs, 
mesuré par le spread entre les rendements à 10 ans et 2 ans des 
obligations d'Etat allemandes. 
    Graphique de l'évolution de l'indice des valeurs bancaires 
européennes et de l'écart entre les taux de référence à 10 ans 
et 2 ans :  
    http://bit.ly/2gn6mpA 
     
    Ce mouvement de pentification de la courbe des taux est 
généralement considéré comme favorable à la rentabilité des 
banques qui empruntent à court terme pour prêter à long terme et 
bénéficient ainsi d'une amélioration de leur marge nette 
d'intérêt.  
    Le redressement des anticipations d'inflation à long terme, 
favorisé par la hausse des prix des matières premières puis par 
la perspective d'un programme massif de relance budgétaire aux 
Etats-Unis avec l'élection de Donald Trump, a entraîné une 
hausse généralisée des taux longs.  
    Le creusement de l'écart entre taux courts et taux longs 
s'est nettement accentué depuis la fin octobre. Mais l'indice 
sectoriel des valeurs bancaires n'a pas suivi, privant le Stoxx 
600 d'un de ses facteurs de résistance. 
    Cette situation diffère de celle qui prévalait jusqu'à la 
fin octobre et qui se maintient d'ailleurs aux Etats-Unis.  
    Graphique de l'évolution des taux à 10 ans et à 2 ans en 
Allemagne et aux Etats-Unis :  
    http://bit.ly/2fv8Vp2 
     
    Les rendements des emprunts du Trésor allemand à deux ans 
ont plongé depuis deux semaines alors même que, dans un premier 
temps au moins, les taux à dix ans continuaient de se tendre, 
avant de repartir eux aussi à la baisse.  
    Les taux allemands à deux ans sont tombés vendredi à un plus 
bas record et semblent bien partis pour enregistrer leur baisse 
la plus marquée en deux semaines depuis juillet 2013. 
    Leur plongeon reflète la forte demande de dette allemande à 
court terme, considérée comme la plus sûre au sein de la zone 
euro, pour servir de garantie dans les opérations de prises en 
pension.  
    La Banque centrale européenne, dont le programme d'achats 
d'actifs a contribué à la raréfaction du collatéral de grande 
qualité sur le marché, s'inquiète de cette situation et va agir 
pour y remédier, ont dit à Reuters des sources internes à la 
BCE.   
    Son vice-président Vitor Constancio a déclaré jeudi que les 
banques centrales de la zone euro pouvaient augmenter les prêts 
d'obligations qu'elles ont achetées afin de soutenir le marché 
du financement à court terme.   
     
    Sur le même thème :  
    * German 2-year bond yield at record low, set for biggest 
2-week fall since 2013   
 
 (Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux