GRAPHES-USA-Inflation et taux longs au gré du pétrole et des salaires

le
0
    * Les cours du pétrole ont pesé sur les anticipations 
d'inflation 
    * http://bit.ly/2g27jEl 
    * La hausse des salaires plaide pour des anticipations 
supérieures 
    * http://bit.ly/2fyxDtl 
    * Les taux longs sont en phase avec les anticipations 
d'inflation 
    * http://bit.ly/2g2aAmO 
 
    PARIS, 29 novembre (Reuters) - La forte tension des taux 
longs aux Etats-Unis alimentée par la brusque remontée des 
anticipations d'inflation, liée à la promesse d'une politique de 
relance budgétaire du nouveau président Donald Trump, marque le 
pas dans un contexte de rechute des cours du pétrole. 
    Les cours du baril de brut, chahutés en raison des doutes 
sur la capacité de l'Organisation des pays exportateurs de 
pétrole de mettre en oeuvre un accord mercredi à Vienne sur la 
réduction de leur production, demeurent inférieurs de près de 
moitié à leur niveau de la mi-2014.   
    La hausse de la production pétrolière mondiale pèse à 
nouveau sur les prix et "le marché pourrait reculer à moins que 
l'Opep ne décide de réduire la production de manière 
significative et freine ainsi l'offre globale", estime Erasmo 
Rodriguez, analyste à l'Union Bancaire Privée.  
    La chute des cours du pétrole a fortement freiné le 
redressement des anticipations d'inflation aux Etats-Unis.  
    Graphique sur l'évolution des anticipations d'inflation à 5 
ans aux Etats-Unis et celle des cours du pétrole:  
    http://bit.ly/2g27jEl 
     
    Cet impact de la baisse des prix du pétrole peut expliquer 
le retard pris par les anticipations d'inflation sur la 
dynamique des salaires.  
    L'accélération de la croissance des salaires aux Etats-Unis 
n'est en effet pas pleinement reflétée par les anticipations 
d'inflation pour l'instant.  
    Graphique sur les anticipations d'inflation et la hausse du 
salaire horaire moyen aux Etats-Unis : http://bit.ly/2fyxDtl 
     
    La dynamique salariale actuelle correspondrait à des 
anticipations d'inflation à long terme de l'ordre de 2,8% par 
an.  
    Au vu de la corrélation assez forte entre anticipations 
d'inflation à long terme et taux à 10 ans nominaux aux 
Etats-Unis, l'absence d'accord au sein de l'Opep sur une 
réduction de la production contribuerait à confirmer la pause 
dans l'envolée des taux longs qui a suivi l'élection de Donald 
Trump.  
    Graphique sur la corrélation entre taux longs et 
anticipations d'inflation à long terme aux Etats-Unis :  
    http://bit.ly/2g2aAmO 
     
    Sources :  
     
    *La hausse de la production pétrolière mondiale pèse à 
nouveau sur les cours du baril et Perspectives d'investissement 
2017. Union Bancaire Privée. 29 novembre 2016.  
    *Pétrole: quel scénario pour 2017-2020. Cross Asset 
Investment Strategy. Amundi Asset Management. Novembre 2016.  
 
 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant