GRAPHES-Un peu plus d'inflation mais pas de reflation rapide

le , mis à jour à 17:49
0

* L'inflation se redresse et entraîne les taux longs : * http://bit.ly/1MLjChG * La remontée des anticipations d'inflation liée au pétrole : * http://bit.ly/1Gt2hsr * Déflation persistante du secteur manufacturier chinois : * http://bit.ly/1dKrCUF 17 juin (Reuters) - L'évolution des prix donne des signes encourageant dans les principaux pays développés et dissipe les craintes de déflation sans pour autant justifier des anticipations de reflation rapide que les marchés obligataires ont en partie prises en compte. Eurostat a confirmé mercredi que l'inflation s'est établie à +0,3% sur un an au mois de mai au sein de la zone euro, soit 0,9 point de plus que son niveau négatif du mois de janvier. La hausse des prix en glissement annuel est attendue étale pour la même période aux Etats-Unis par les économistes interrogés par Reuters après -0,2% le mois précédent. En Grande-Bretagne, les prix à la consommation ont augmenté de 0,1% en rythme annuel le mois dernier après avoir été négatifs en avril pour la première fois en 55 ans. Au Japon, l'indice d'inflation de base, qui inclut les prix du pétrole mais exclut les prix des produits alimentaires frais, a augmenté de 0,3% en rythme annuel en avril, un peu au-dessus des attentes des économistes qui étaient d'une hausse de 0,2%. Le rebond des cours du pétrole depuis le début de l'année a en bonne partie facilité cette sortie de l'inflation de la spirale baissière dans laquelle leur chute du second semestre 2014 l'avait entraînée. Les marchés obligataires ont pris acte de ce changement d'environnement d'autant que les anticipations d'inflation à long terme se sont redressées. Graphique sur l'évolution de l'inflation et des taux à 10 ans dans les grands pays développés : http://bit.ly/1MLjChG Des anticipations d'une reflation rapide qui justifierait une correction des politiques monétaires les plus accommodantes, en zone euro et au Japon, ou un durcissement plus marqué de celles qui sont déjà en partie normalisées, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, seraient toutefois excessives. Les prévisions d'inflation pour cette année et l'année prochaine des responsables monétaires tout comme des économistes ont certes été relevées mais elles restent inférieures aux objectifs fixés aux banques centrales. Le redressement des anticipations d'inflation à long terme a suivi celui des cours du pétrole qui marque le pas depuis le début du mois de mai après leur rebond de 25% entre la mi-janvier et la fin avril. Graphique sur les anticipations d'inflation à 5 ans dans 5 ans et les cours du pétrole depuis la mi-2014 : http://bit.ly/1Gt2hsr Le rebond de l'inflation en zone euro est en grande partie alimenté par des éléments volatils, comme les prix de l'énergie, mais aussi par les ajustements saisonniers de certains tarifs dans les services comme ceux des billets d'avions ou des voyages organisés. Aux Etats-Unis, les prix à l'importation vont continuer d'être pénalisés par la hausse du dollar. Au Japon où la banque centrale tiendra une réunion de politique monétaire jeudi et vendredi, l'inflation de base hors effet de la hausse de TVA intervenue en avril 2014, ne décolle pas, ce qui alimente les anticipations de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire avant la fin de l'année. Enfin, la Chine, l'usine du monde, ne parvient pas à sortir son secteur manufacturier de la déflation, reflet da persistance d'excédents massifs de capacités. Les prix à la production chinois ont continué de reculer de 4,6% en rythme annuel au mois de mai, s'enfonçant un peu plus dans une quatrième année de contraction. Graphique sur les prix à la production en Chine : http://bit.ly/1dKrCUF Sources : *Euro area inflation : Definitely worth a second look. Barclays. 17 juin 2015 *Herd on the street. European Rates Weekly. 12 juin 2015 *Inflection points. Global Economics Weekly. Barclays. 12 juin 2015 *Zone euro. Un rebond des prix qui n'est pas fortuit. EcoWeek. BNP Paribas. 12 juin 2015 *Euro area : Still too early to dispel deflation risks. Barclays. 8 juin 2015 (Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux