GRAPHES-Performance des actifs-Fed et rendements ont dominé en août

le
0
    * Le pétrole en tête avec le recul du dollar 
    * Les actifs émergents soutenus aussi par la course au 
rendement 
    * Performance négative pour l'obligataire US et européen 
    * L'impact du Brexit sur les marchés actions effacé 
    * Graphique des performances sur un mois: http://bit.ly/2bDKIRn 
    * Performances sur 3 mois: http://bit.ly/2csIDYs 
    * Performances depuis fin 2015: http://bit.ly/2bUycMN 
 
    PARIS, 1er septembre (Reuters) - La prudence de la Réserve 
fédérale et le recul du dollar qu'elle a entraîné pendant 
l'essentiel du mois d'août ont bénéficié au pétrole et aux 
actifs émergents, ces derniers étant soutenus par ailleurs par 
la course au rendement toujours alimentée par la faiblesse des 
taux d'intérêt.  
    Le pétrole s'inscrit en tête des performances sur le mois 
d'août, effaçant les pertes accusées au mois de juillet avant de 
repartir à la baisse mais affichant une performance de près de 
15% en euro sur la période.  
    Graphique sur les performances des classes d'actifs en euro 
sur le mois d'août: http://bit.ly/2bDKIRn 
     
    Les cours du brut ont pu profiter de la perspective d'une 
reprise des discussions au sein de l'Organisation des pays 
exportateurs de pétrole (OPEP) et d'une maîtrise de la 
production en vue de leur réunion informelle en marge du Forum 
international de l'énergie qui se déroulera le 27 et 28 
septembre à Alger et auquel participera aussi la Russie.  
    Des analystes interrogés par Reuters doutent toutefois d'une 
poursuite de la remontée des cours du pétrole cette année, en 
grande partie alimentée le mois dernier par le recul du dollar. 
  
    L'indice de la devise américaine contre un panier de devises 
de référence  .DXY  a cédé près de 3,5% entre son point haut du 
25 juillet et son point bas du 26 août en séance, à la faveur du 
report des anticipations de hausse de taux aux Etats-Unis.  
    Les déclarations de la présidente de la Réserve fédérale 
Janet Yellen lors du symposium des banquiers centraux à Jackson 
Hole la semaine dernière et d'autres responsables monétaires 
américains ont toutefois remis à l'ordre du jour au moins un 
relèvement de taux d'ici la fin de l'année.  
    Le dollar est en conséquence reparti à la hausse et affiche 
une quasi-stabilité sur le mois contre l'euro.  
    Graphique sur la performance des principales devises 
développées contre l'euro au mois d'août: http://bit.ly/2bDKCZZ 
     
    La phase d'affaiblissement du dollar a aussi soutenu les 
actifs émergents - actions comme obligataires - qui profitent 
par ailleurs de la course au rendement dans un environnement de 
taux très bas.  
    Les obligations d'Etat à 10 ans américaines et allemandes 
ont en revanche dégagé une performance négative sur le mois, 
tranchant avec leurs gains sur trois mois et depuis fin 2015.  
    Performance des classes d'actifs sur 3 mois et depuis fin 
2015: http://bit.ly/2csIDYs; http://bit.ly/2bUycMN 
     
    Le rendement des Treasuries à dix ans s'est tendu de près de 
20 points de base à 1,566% mercredi par rapport à son plus bas 
record atteint le 8 juillet sous l'effet des craintes des 
conséquences du vote britannique sur la sortie du Royaume-Uni 
(Brexit) sur la croissance mondiale.  
    De leur côté, les taux à 10 ans allemands sont passés d'un 
plus bas record de -0,186% à -0,062%, leur sous-performance 
cumulant une rémunération négative à la moins-value liée à cette 
légère remontée des rendements. 
    La dissipation des inquiétudes liées au Brexit s'est 
traduite par une performance positive - bien que limitée 
exprimée en euro - des indices boursiers des pays développés qui 
ont effacé la correction provoquée par le vote britannique du 23 
juin.  
    L'or  XAU=  a par ailleurs marqué le pas mais affiche encore 
une progression de plus de 10% sur trois mois et de plus de 20% 
depuis la fin 2015.  
    Enfin, le cuivre est toujours en queue de palmarès, sur un 
mois comme sur trois mois et depuis la fin 2015, signe de la 
faiblesse persistance de la croissance mondiale, l'évolution du 
cours du métal rouge étant considérée comme un indicateur avancé 
de l'activité économique. 
 
 (Marc Joanny, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux