GRAPHES-Les marchés n'en ont pas fini avec la dévaluation du yuan

le
0

* Chute record des réserves de change chinoises en août * Regain des anticipations de dépréciation: http://bit.ly/1JMWtJF * Poursuite attendue de la contraction des échanges extérieurs * Pas de dévaluation massive pour relancer les exports * Besoin de stabiliser des sorties de capitaux: http://bit.ly/1PX3uvd 7 septembre (Reuters) - Les pressions à la dépréciation du yuan sont reparties après l'annonce d'une chute record des réserves de change chinoises en août et dans l'attente d'une nouvelle série de statistiques économiques chinoises, dont les chiffres des échanges extérieurs pour le même mois. Les réserves de change de la Chine ont diminué à un rythme plus de deux fois plus élevé en août qu'en juillet. ID:nL5N11D1J9 La devise chinoise s'est affaiblie au comptant comme à terme après cette annonce qui a relancé les anticipations de nouvelles dépréciations du yuan. Graphique de l'évolution du yuan contre le dollar au comptant et à terme: http://bit.ly/1JMWtJF L'accélération du recul des réserves de change est considérée comme la contrepartie des interventions des autorités chinoises sur le marché des changes, destinées à stabiliser le yuan après sa dévaluation inattendue décidée le 11 août et à compenser les effets des sorties de capitaux. Les échanges de biens de la Chine avec le reste du monde au mois d'août, dont les chiffres seront publiés mardi, devraient s'être contractés à un rythme encore soutenu. Les économistes interrogés par Reuters s'attendent en moyenne à une contraction de 6% en rythme annuel des exportations et de 8,2% des importations, contre respectivement -8,3% et -8,1% le mois précédent. Ce qui devrait alimenter les inquiétudes sur le ralentissement économique de la deuxième économie mondiale. Plusieurs autres indicateurs pour le mois d'août qui seront publiés cette semaine - dont les prix à la consommation et à la production (jeudi), les crédits à l'économie (entre le 9 et 15 septembre), la production industrielle, les ventes au détail et l'investissement (dimanche) - devraient aussi souligner la faiblesse persistante de l'activité au risque d'alimenter encore les spéculations sur une dépréciation de la devise. L'utilisation de l'arme du change pour relancer l'activité via les exportations, sur fond de ralentissement de la croissance mondiale, impliquerait une dépréciation massive de l'ordre de 15% à 20%. "Une telle dépréciation remettrait en cause les objectifs stratégiques de la politique économique chinoise" de rééquilibrer la croissance en faveur de la consommation, au détriment de l'export et de l'investissement, et de pousser les entreprises à monter en gamme, note Patrick Artus, économiste de Natixis. Par ailleurs, "elle dégraderait l'image de la Chine comme stabilisateur de l'économie mondiale" que ses dirigeants veulent donner. Pour les économistes d'Exane BNP Paribas, une dépréciation trop rapide du yuan alimenterait les sorties de capitaux, auxquelles sont déjà confrontées les autorités en raison du net ralentissement de l'activité, et renchérirait la dette en dollar des entreprises chinoises, estimée à 10% du PIB. Graphique du compte courant, compte de capital et taux de change du yuan en dollar: http://bit.ly/1PX3uvd Pour les économistes de Barclays Capital, la politique d'intervention de la banque centrale chinoise sur le marché n'est pas soutenable. "En conséquence, nous maintenons notre position sur la nécessité d'une poursuite de la dépréciation du yuan pour stabiliser les sorties de capitaux et nous anticipons une nouvelle dépréciation de 7% d'ici la fin de l'année", écrivent-ils. Sources : * China. Three misconceptions around the RMB. Exane BNP Paribas. 19 août 2015 * Quizz. Les cinq questions les plus importantes pour les investisseurs. Natixis. 7 septembre 2015. * Broken BRICs. Global Economics Weekly. Barclays. 4 septembre 2015 Sur le même thème : * PREVIEW-China August economic data likely to remain downbeat ID:nL4N1183E5 (Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant