GRAPHES-Correction des actions chinoises, chute du cuivre et émergents

le , mis à jour à 11:29
0

* Actions chinoises, fortes similitudes avec la période 2007-2008: * http://bit.ly/1Tiuh7Z * La corrélation actions chinoises-actions émergentes rompue: * http://bit.ly/1TisiQY * Le cuivre sous une résistance de 15 ans avec le ralentissement chinois : http://bit.ly/1CXEBcb 7 juillet (Reuters) - L'évolution des actions chinoises au cours des derniers mois présente de forte similitude avec celle qu'elles ont connue en 2007-2008 en pleine crise financière internationale, ce qui augure mal de leur comportement en dépit des efforts sans précédents des autorités chinoises pour soutenir le marché. L'indice des actions A de la Bourse de Shanghai .SSEA avait plus que doublé entre la fin 2006 et la mi-octobre 2007, atteignant un plus haut historique de 6.429,68 points, avant d'effacer l'intégralité de ses gains et de retomber sous les 1.800 points un an plus tard. Après avoir plus que doublé depuis l'automne dernier et avoir atteint un pic à 5.421,84 points le 15 juin, l'indice a cédé près de 30% sur la base de la clôture à 3.905,94 points mardi. Graphique sur l'évolution comparée de l'indice des actions A de la Bourse de Shanghai entre fin 2006 et août 2008 et depuis septembre 2014 : http://bit.ly/1Tiuh7Z Toutefois à la différence de la période 2006-2008, le yoyo des actions chinoises n'a pas provoqué un mouvement similaire sur les autres marchés émergents. De fait, la corrélation positive et de longue date entre les actions chinoises et les autres indices émergents est rompue depuis l'automne 2009 et s'est effondrée en 2015. Graphiques sur l'évolution comparée de l'indice des actions A de la bourse de Shanghai et l'indice MSCI émergents : http://bit.ly/1TisiQY "Dans le meilleur des cas, cela témoigne d'un certain scepticisme quant à la capacité des autorités chinoises à générer une croissance de 7% cette année. Au pire, cela remet en cause le rôle central de la Chine en tant que principal moteur de croissance des marchés émergents", prévient Benjamin Mandel, stratégiste chez J.P. Morgan Asset Management dans le bulletin hebdomadaire de la société de gestion. L'évolution du cours du cuivre, dont la Chine est le premier importateur mondial, laisse penser que le métal rouge comme beaucoup d'autres matières premières subit de plein fouet le ralentissement de l'économie chinoise. La chute des cours du cuivre accélère depuis le début de la semaine. Après un recul de 2,9% lundi, le cours du cuivre à 3 mois sur le LME est en baisse de près de 1,7% mardi vers 09h00 GMT, passant sous les 5.500 dollars la tonne. Dans un note d'analyse graphique publiée lundi, la Société générale rappelait que le seuil de 5.550 dollars la tonne correspondait à un support de 15 ans pour le métal rouge prévenant qu'une clôture en-dessous de ce niveau renforcerait la tendance baissière avec un objectif à 5.250/5.170 dollars, correspondant aux points bas de 2007 qui n'ont été enfoncés qu'au cours de la grande récession de 2008, voire 5.000 points. Graphes sur le cuivre : http://bit.ly/1CXEBcb Sources : *Chart Alert. Copper is probing again the 15-year trend line support (5.550 levels). Cross Asset Technical Analysis. Société générale. 6 juillet 2015. * Actions des marchés émergents : le retour aux fondamentaux. Investment Insight. Bulletin hebdomadaire et Réflexion de la semaine. Market Insight. J.P. Morgan Asset Management. 6 juillet 2015 (Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant