GRAPHES-Chine-Le mini-cycle se poursuit, pour l'instant

le
0
    * La Chine connaît des mini-cycles depuis plusieurs années 
    * http://bit.ly/204XsxR 
    * La trajectoire de décélération de la croissance reste à 
l'oeuvre 
    * La fin du mini-cycle actuel vue entre fin T2 et fin T4 
2016 
 
    18 mai (Reuters) - L'économie chinoise traverse depuis la 
fin du premier trimestre une phase de reprise que la nouvelle 
hausse des prix de l'immobilier au mois d'avril conforte, même 
si le pays reste sur une trajectoire de décélération qui finira 
par se rappeler au bon souvenir des investisseurs, préviennent 
des économistes de plusieurs banques et de sociétés de gestion.  
   Les données en provenance de Chine suggèrent que l'économie 
se situe au milieu d'une phase de reprise qui a réellement 
débuté à la fin du premier trimestre grâce aux mesures de 
soutien prises par les autorités, explique Benjamin Mandel, 
économiste chez JP Morgan Asset Management.  
    Il note que l'économie chinoise a déjà connu des mini-cycles 
au cours des dernières années sans que la trajectoire de 
décélération ne soit remise en cause.  
    Graphique sur les mini-cycles de l'économie chinoise depuis 
2012 : http://bit.ly/204XsxR 
     
    Les économistes d'Exane BNP Paribas relèvent que les données 
publiées pour le mois d'avril ont été inférieures aux attentes 
mais qu'elles faisaient suite à un rebond plus marqué qu'attendu 
en mars. Ils soulignent que la croissance de la masse monétaire 
et du crédit a ralenti et que l'excédent commercial s'est 
détérioré.  
    "La reprise anticipée pour cet été pourrait juste être un 
peu plus modérée que nous ne l'avions anticipé", ajoutent-ils. 
    Pour Benjamin Mandel, le dynamisme conjoncturel qui anime 
actuellement l'économie chinoise n'est pas susceptible de durer. 
    Il note que le retournement de la production à la fin du 
premier trimestre a coïncidé avec l'évolution du marché de 
l'immobilier, sur lequel les prix ont fortement progressé en 
mars puis en avril.   
    "La forte reprise du marché du logement explique l'essentiel 
de l'amélioration des données économiques en Chine cette année", 
renchérit Maarten-Jan Bakkum, responsable de la stratégie sur 
les marchés émergents de NN Investment Partners. 
    Il souligne que la reprise est en grande partie alimentée 
par le boom du crédit. "Avec une croissance du crédit à 22% 
l'an, il est difficile d'envisager que la croissance économique 
déçoive dans les prochains mois." 
    Graphique sur l'évolution de la masse monétaire et du 
financement social total en Chine: http://bit.ly/1W1UFXH 
  
     
    Maarten-Jan Bakkum note toutefois - comme Benjamin Mandel et 
les économistes d'Exane BNP Paribas  - que les autorités 
chinoises ont récemment mis en garde contre les risques d'une 
croissance alimentée par l'endettement. 
    Pour Iris Pang et Pascal Siu, de Natixis, la hausse des prix 
de l'immobilier n'est pas soutenable et il faut donc s'attendre 
à une correction.  
    "Les dirigeants chinois ont encore les moyens d'orienter 
l'économie vers la trajectoire souhaitée mais des difficultés 
redoutables se profilent à l'horizon", prévient quant à lui 
Benjamin Mandel.  
    Certaines forces, comme la valeur du dollar américain, sont 
hors du contrôle des autorités de Pékin, rappelle-t-il.  
    La dépréciation du dollar a été favorable à la Chine dans la 
mesure où elle a permis au yuan d'évoluer à la baisse contre le 
panier de monnaies de référence de Pékin et a donné un coup 
d'arrêt aux anticipations de dépréciation de la devise chinoise, 
ce qui a ralenti les sorties de capitaux.  
    En conséquence, les réserves de change de la Chine, qui 
reculaient depuis mi-2014, sont reparties à la hausse, 
progressant de 10,25 milliards de dollars en mars et de 7,08 
milliards en avril.  
    Graphique sur l'évolution des réserves de change chinoises : 
http://bit.ly/22fX4hC 
     
    Mais l'évolution du dollar peut s'inverser, particulièrement 
lorsque la Réserve fédérale américaine poursuivra la 
normalisation de sa politique monétaire.  
    Les économistes de Bank of America Merrill Lynch notent 
toutefois qu'un calendrier chargé de réunions internationales, 
du sommet du G7 des 26 et 27 mai au Japon à celui du G20 des 4 
et 5 septembre en passant par la réunion des ministres des 
finances et des banquiers centraux du G20 les 23 et 24 juillet, 
tous deux sous présidence chinoise, limite les risques d'une 
dépréciation brutale du yuan. 
    Les dirigeants chinois vont aussi devoir gérer une période 
de désendettement de l'économie tout en continuant d'accompagner 
la transition vers un modèle de croissance plus tourné vers la 
consommation. 
    Les économistes divergent sur la durée du mini-cycle en 
cours. Pour Benjamin Mandel, il y a de sérieuses raisons de 
douter de sa persistance au-delà du deuxième trimestre.  
    Les économistes de Bank of America Merrill Lynch relèvent 
quant à eux que les précédentes phases de reprises ont duré en 
moyenne neuf mois entre 2011 et 2015, ce qui reporterait à la 
fin de l'année l'apparition des premiers signes 
d'affaiblissement conjoncturel.  
    Aucun toutefois ne parie sur la possibilité d'enclencher un 
cercle vertueux d'activité économique, l'impulsion donnée à la 
croissance s'arrêtant avec les mesures de relance.  
     
    Sources :  
    *China Hot Topics. The Sky is the limit ? Not for China's 
property prices. Natixis, 18 mai 2016.  
    *Emerging markets: Doubts about China stimulus et Strong 
recovery in China housing market explains much of this year 
improvement in Chinese economic data. House View. Global 
Strategy. NN Investment Partners, 17 mai 2016 . 
    *L'économie chinoise : Locomotive ou frein ? Multi Asset 
Solutions. Bulletin hebdomadaire. JP Morgan Asset Management, 16 
mai 2016.  
    *China Macro Digest. A blip in the recovery. Exane BNP 
Paribas, 16 mai 2016.  
    *Is this another mini-cycle ? Global Economics Weekly. Bank 
of America Merrill Lynch, 13 mai 2016.  
     
 
 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant