Granit, Taulant : à Xhaka son « pays »

le
0

Dans la famille « on n'a pas le même maillot, mais on a le même sang », on connaissait Kevin-Prince et Jérôme Boateng, Steve et Parfait Mandanda, ou encore Paul d'un côté, Florentin et Mathias Pogba de l'autre. Aujourd'hui, place à la fratrie Xhaka, avec le cadet Granit qui a choisi la Suisse, tandis que l'aîné Taulant a préféré l'Albanie. À défaut, pour les deux, d'avoir pu opter pour le Kosovo.

Depuis janvier 2014, l'équipe de football du Kosovo, bien que non reconnue par la FIFA, a gagné le droit de disputer de « vrais » matchs amicaux. L'aventure des Dardanët (les Dardaniens) a donc commencé en mars de cette année, face à Haïti. Score final : 0-0. Un score très terre-à-terre, mais qui n'empêche pas de rêver. Ainsi, quelques semaines avant le premier match des Kosovars face au pays des joueurs-prénoms (Jean-Eudes Maurice, Jean-Jacques Pierre...), le journal belge La Meuse s'est amusé à créer une équipe-type avec les joueurs d'origine kosovare qui évoluent pour d'autres sélections. On retrouve Lorik Cana en défense centrale, Valon Behrami en 6, Xherdan Shaqiri sur l'aile, Adnan Januzaj derrière l'attaquant de pointe... Bref, du joli monde. Mais cela n'arrivera probablement jamais. D'une part, rien ne dit que la sélection du Kosovo sera un jour reconnue par la FIFA, d'autre part, Pristina ne veut pas causer de problèmes à ses enfants avec leurs équipes nationales respectives. Et du coup, les frères Xhaka, Granit et Taulant, qui ont beau s'adorer - au point de partager une page Facebook pour faire leur comm' –, continueront à faire leur petit bout de chemin chacun de leur côté.
La tête dure comme du granit
Pour le moment, c'est le cadet, Granit, qui s'en sort le mieux. Nuance : qui a tout fait pour mieux s'en sortir. Arrivé à l'âge de 19 ans au Borussia Mönchengladbach en 2012 avec l'étiquette du joueur hyper talentueux, le natif de Bâle a mis du temps à justifier le prix de son transfert (8-9 millions d'euros). S'il est vrai qu'il a de l'or dans les pieds, Granit a surtout la tête dure. Sûr de son talent, le milieu de terrain n'a pas toujours compris pourquoi Lucien Favre ne le faisait pas toujours jouer. Si le technicien suisse est un grand amateur du turnover, il a également dû prendre en considération l'impact du plus jeune des frères Xhaka dans son équation. À son arrivée, Granit a montré qu'il avait du ballon, pas de doute là-dessus. Mais il a aussi montré qu'il avait ses absences dans le jeu, qu'il ratait des passes faciles qui mettaient immédiatement ses coéquipiers en danger. Au-delà de ça, Granit n'a pas toujours su canaliser son énergie. On parle d'un mec qui, en début de saison dernière, est devenu le joueur qui s'est fait suspendre le plus rapidement en Bundesliga pour cause d'accumulation de cartons, à force d'engagement, de fautes surtout. On parle...

...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant