Grandes man?uvres pour sauver Saur

le
0
Saur doit apporter à sa société mère Hime de quoi rembourser le gros de la dette, soit 1,4 milliard d'euros en 2014.

Pas loin de cent banquiers, conseillers financiers et juridiques, responsables de fonds et autres investisseurs se sont réunis à nouveau jeudi à Bercy, sous l'égide du Comité interministériel de restructuration industrielle. Objectif: assurer l'avenir de la Saur, le numéro trois de la gestion de l'eau en France, qui ploie sous une dette écrasante de 2 milliards d'euros. Pour y parvenir, deux conciliateurs, nommés il y a quelques mois, doivent convaincre, d'ici fin juin, tous les acteurs de s'accorder sur une nouvelle gouvernance, un nouvel endettement - si possible moins de la moitié de la dette actuelle - et un apport d'argent frais. Trois sujets sur lesquels les 63 banquiers qui ont participé au LBO (c'est-à-dire au rachat par un endettement élevé) et les actionnaires s'opposent.

Il faudra pourtant trouver un consensus. Le montage financ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant