Grandes man?uvres dans le mobile américain

le
0
En achetant les parts détenues par Vodafone, Verizon pourrait contrôler 100 % de Verizon Wireless, le premier réseau de téléphonie mobile aux États-Unis.

La téléphonie mobile aux États-Unis est en pleine ébullition, alors que les conseils d'administration de l'américain Verizon et du britannique Vodafone devaient se réunir ce week-end. Objectif: donner le feu vert au rachat par Verizon des 45 % détenus par Vodafone dans leur filiale commune de téléphone mobile aux États-Unis, Verizon Wireless. Sauf surprise, un accord pourrait être annoncé dès lundi.

Le montant évoqué de 130 milliards de dollars (98 milliards d'euros) ferait de ce rachat la troisième opération de fusion-acquisition de tous les temps après l'OPA de 203 milliards de dollars de Vodafone sur Mannesmann en 1999 et celle de 181 milliards de Time Warner sur AOL l'année suivante, en plein boom de la «nouvelle économie».

L'acquisition couronnerait enfin les efforts de Verizon pour contrôler...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant