Grandes man?uvres autour du Printemps

le
0
Le Deutsche Bank veut vendre ses 70%. Le concurrent Galeries Lafayette souhaite racheter l'ensemble du groupe. Maurizio Borletti, qui en contrôle 30%, n'est pas vendeur.

Sept ans après avoir été vendus pour plus d'un milliard d'euros par PPR, les grands magasins du Printemps reviennent sur le marché. Actionnaire à 70%, Rreef, la division capital-investissement immobilier de la Deutsche Bank, souhaite céder sa part. «Rreef n'a jamais caché ses intentions, assure un syndicaliste du Printemps. Dès novembre 2011, le président du conseil de surveillance a indiqué qu'une vente était à l'ordre du jour pour 2013.» Rreef vient d'ailleurs de mandater Deutsche Bank et Rothschild sur le sujet.

La cible est alléchante. Sous l'égide de son PDG Paolo de Cesare, le Printemps, notamment son navire amiral parisien du boulevard Haussmann, est monté en gamme et attire de plus en plus de touristes chinois. En 2011, le groupe, qui compte 16 autres grands magasins et les bouti...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant