Grandes et petites incivilités de la route

le
0
Manquements au droit ou à la courtoisie, une certaine race d'usagers de la route est loin de se montrer exemplaire.

Hausse des tués sur la route en février (+ 7,5 %), nous dit la Sécurité routière. Ce mauvais chiffre prouve que les radars ne peuvent rien quand ils ont affaire à plus fort qu'eux. En l'occurrence, la météo: plus favorable cette année qu'en 2010, elle a favorisé l'augmentation du trafic, et donc mathématiquement le nombre de morts. Cette statistique a étonnamment laissé les «associations» soutenant la répression plus discrètes que d'habitude. Auraient-elles compris, après la classe politique, que cette majorité silencieuse que constitue les automobilistes en a assez d'un bâton brandi au nom des éternels bons sentiments ? Que c'est le comportement des conducteurs qui est plus important que la vitesse à laquelle ils roulent?

S'il a appris, dans un réflexe pavlovien, à lever le pied avant un radar, l'automobiliste français est par ailleurs loin d'être ­irréprochable. Qui n'a pas constaté, au moins une fois lors d'un parcours urbain, un véhicule changeant d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant