Grande distribution: les consommateurs, gagnants de la guerre des prix

le
0

Les Français auraient gagné 1 milliard d'euros en 2014 grâce à la baisse de 1,3% des prix sur le marché de la grande distribution, révèle une étude Iri. Ils en auraient profité pour mieux consommer, et plus cher.

Promotions et remises immédiates se sont multipliées pour faire baisser les prix. Et la bataille est rude. La déflation globale des prix des produits de grande distribution a atteint 1,3% en 2014, sur un marché évalué à 85 milliards d'euros, révèle l'étude «Grande Conso 2015» du cabinet Iri, relayée par Les Echos.

«La guerre des prix est forte surtout dans les hypermarchés», explique Jacques Dupré, directeur «insights» chez IRi. Cette baisse des prix a permis aux consommateurs d'économiser un milliard d'euros sur l'année 2014, ajoute l'étude. «Concrètement, s'ils avaient acheté les mêmes produits, dans les mêmes quantités en 2014 qu'en 2013, leur budget aurait été réduit par rapport à l'année précédente», explique le spécialiste.

Ce gain, les Français ne l'ont pas épargné. Ils en ont profité pour consommer mieux et plus cher. «Depuis deux-trois ans, les consommateurs préfèrent jouer la qualité que la quantité, note le spécialiste. Les ménages ont tendance à acheter des produits plus haut de gamme». Cet attrait pour les produits à valeur ajoutée est dû, à la fois à la baisse des prix, et aux politiques promotionnelles. «Elles permettent d'acheter des produits plus chers à un prix moins élevé». Le prix du panier moyen a même dépassé 1 milliard de gain, pour atteindre les 1,3 milliard, note l'IRi.

Un gain de trois euros par mois, par ménage

«Les Français ont consommé moins de marques de distributeurs et plus de marques nationales», en privilégiant notamment les produits bio ou locaux. Cette valorisation, c'est-à-dire ce que dépense le consommateur en plus de la hausse des prix, est permanente. «Mais en 2014, la valorisation dépasse tous les niveaux de ces dix dernières années, et le mouvement continue depuis le début de l'année», explique l'expert d'IRi.

En janvier dernier, l'institut d'analyse de la consommation Nielsen, chiffrait déjà à 1,1% l'augmentation des achats de produits de grande consommation par les Français sur l'année 2014. En trois ans, la baisse de prix atteint 4,5 %, voire 7 à 8 % sur les 1500 produits les plus achetés par les Français, indiquait l'étude. Les consommateurs ne se sont donc pas forcément rendus compte de cette baisse des prix, «car ils n'ont pas acheté rigoureusement les mêmes produits que l'année précédente». Et le milliard de gain, ramené à un ménage, ne représente qu'environ trois euros par mois. «Ramené aux courses quotidiennes, cela ne représente pas grand-chose», confirme Jacques Dupré.

Les produits d'entretien, d'hygiène et de beauté ont connu une baisse de plus de 4% pour certains produits. Les eaux minérales et les produits d'épiceries ont également été touchés par les politiques promotionnelles. «La baisse des prix touche des produits dont le prix d'achat est relativement élevé, notre Jacques Dupré. Elle concerne des prix à valeur faciale élevée ou à usage très fréquent.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant