Grande-Bretagne : les prisonniers privés de guitare

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Où l'administration pénitentiaire britannique va-t-elle s'arrêter ? Après avoir interdit aux prisonniers anglais et gallois de recevoir des colis, et donc des livres, elle les prive depuis novembre 2013 d'un autre loisir : jouer de la guitare. En cause : les cordes en acier des fameux instruments dont l'administration craint qu'elles ne servent à d'autres fins que musicales, notamment pour un suicide ou une évasion, souligne le blog "Big Browser" du Monde.

Seules les guitares dotées de cordes en nylon sont désormais autorisées, mais réservées aux détenus qui se sont distingués pour leur bonne conduite. Le hic, c'est que la plupart des guitares utilisées en Grande-Bretagne sont dotées de cordes en acier qu'il est impossible de remplacer par des cordes en nylon, ainsi que le déplore Billy Bragg, guitariste dirigeant le collectif Jail Guitar Door, qui milite pour leur réintroduction en prison.

Les artistes mobilisés

"À ma connaissance, il n'y a jamais eu d'incident lié à la présence d'une guitare avec des cordes en acier dans une prison britannique", précise-t-il. Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'un durcissement des conditions de détention décidé l'an passé outre-Manche. Et, comme pour l'interdiction de recevoir des colis, cette nouvelle restriction apportée au système de "récompenses" des condamnés n'a pas manqué de susciter une levée de boucliers.

Alors que des dizaines d'auteurs britanniques viennent d'inonder...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant