Grande-Bretagne : les pétitions accablantes qui menacent Tony Blair

le , mis à jour le
4
Tony Blair le 7 juillet 2015.
Tony Blair le 7 juillet 2015.

L'engagement britannique en Irak est indéniablement le point noir de la carrière politique de Tony Blair. Le travailliste, jadis plébiscité dans le royaume, fait désormais figure d'idole déchue depuis la publication du rapport d'enquête sur cette intervention militaire mercredi 6 juillet. Les investigations menées par sir John Chilcot durant sept ans ont mis au jour des mensonges de celui qui était alors locataire du 10, Downing Street pour lancer les troupes britanniques dans le bourbier irakien en compagnie des États-Unis. Le document estime notamment qu'il n'y avait pas de « menace imminente » dans le pays, contrairement à ce qu'indiquaient Washington et ses alliés.

Tony Blair s'est excusé, a exprimé ses regrets à la télévision, mais cela ne suffit pas à apaiser la colère de Britanniques qui sont descendus dans les rues pour réclamer des poursuites à l'encontre de l'ancien Premier ministre. Les familles des 179 soldats du Royaume-Uni, morts en Irak, envisagent d'ailleurs de s'appuyer sur le rapport Chilcot pour demander le procès de l'ex-leader travailliste. Dans cette démarche, ils peuvent compter sur le soutien de milliers d'internautes qui ont lancé plusieurs pétitions en ligne pour porter leurs demandes jusqu'aux chambres de Westminster. En Grande-Bretagne, des sujets de Sa Majesté peuvent ouvrir un débat parlementaire en présentant une revendication qui a recueilli plus de 100 000 signatures.

Vers une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 5 mois

    Un billet simple pour le TPI de La Haye serait une excellente chose pour ces deux irresponsables !!!!

  • phili646 il y a 5 mois

    Blair et Busch ont une lourde responsabilité dans ce conflit qui, comme le disait Chirac, a ouvert la boite de pandore.Boite dans laquelle se trouvait L'état islamique !!!!!!!!

  • phili646 il y a 5 mois

    @wanda6 Quel rapport avec le sujet de l'article ?

  • wanda6 il y a 5 mois

    La banque d’affaires américaine Goldman Sachs a annoncé vendredi 8 juillet 2016 avoir engagé l’ancien président de la Commission européenne José Manuel Barroso pour la « conseiller ».