Grande-Bretagne: le Labour à la peine

le
0
Réuni en congrès à Brighton, le parti travailliste britannique veut gagner en crédibilité. Mais le manque de charisme de son leader Ed Miliband, jugé inapte à être premier ministre par une majorité de la population, n'arrange rien.

Brighton

Les travaillistes tentent de se refaire une santé dans la station balnéaire de Brighton. En congrès depuis dimanche, les militants savent qu'à vingt mois des prochaines élections législatives le combat s'annonce difficile. À la faveur du redémarrage de l'économie, les conservateurs au pouvoir (alliés avec les centristes libéraux-démocrates) retrouvent grâce aux yeux de l'opinion. L'avance dont bénéficiait le Labour dans les sondages depuis plus d'un an se resserre dangereusement - les deux partis étaient au coude-à-coude dans un baromètre la semaine dernière. «Jamais l'opposition n'a réussi à remporter les élections avec une avance aussi réduite», rappelle John Curtice, gourou électoral à l'université Strathc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant