Grande-Bretagne : des pédophiles sévissaient chez les scouts

le
0
Le scoutisme, né en Angleterre au début du XXe siècle, connaît une désaffection profonde.
Le scoutisme, né en Angleterre au début du XXe siècle, connaît une désaffection profonde.

Le buste de Robert Baden-Powell, érigé à l'entrée du centre de conférences de l'association des scouts britanniques niché à South Kensington, au coeur de Londres, est impassible. Pourtant, même le flegme légendaire du père du scoutisme se serait évanoui devant le scandale de pédophilie qui éclabousse le mouvement. Pendant deux ans, dans le plus grand secret, l'UK Scout Association a indemnisé des victimes d'abus sexuels commis par des chefs scouts. Depuis la fin 2012, l'association a versé plus de 500 000 livres (630 000 euros) en compensation à des victimes. "Ce n'est que le sommet de l'iceberg", affirme le cabinet juridique Bolt Burden Kemp qui représente une partie des victimes. D'après la BBC, qui a révélé l'affaire, à ce jour, une cinquantaine de personnes supposées victimes d'abus sexuels ont saisi la justice. OmertaDans cette polémique, on retrouve les mêmes ingrédients des scandales en série de pédophilie qui n'ont cessé de défrayer la chronique criminelle britannique : la volonté de protéger la réputation d'une institution du royaume, la complicité de ses dirigeants avec la police et la justice pour étouffer l'affaire et l'omerta au sein de l'Establishment. Comme le démontrent les récentes révélations sur les agissements de pédophiles au sein du système de protection de l'enfance, de l'éducation nationale, de la BBC ou de l'Église, le Royaume-Uni est malade de ses enfants martyrs."Nous présentons nos excuses à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant