Grand stade de Lille-Le président de la métropole mis en examen

le
1
    LILLE, Nord, 5 avril (Reuters) - Le président de la 
métropole européenne de Lille (MEL) a été mis en examen mercredi 
pour "trafic d'influence passif" et "complicité de favoritisme" 
dans le cadre de l'enquête sur l'attribution du marché du Grand 
Stade Pierre Mauroy de Lille, a annoncé le parquet de Lille. 
    Damien Castelain, un élu sans étiquette, était en garde à 
vue depuis lundi. 
    Deux dirigeants du groupe de BTP Eiffage, attributaire du 
marché, ont également été mis en examen, a précisé une source 
judiciaire. 
    La MEL avait déjà été mise en examen en novembre 2016 en 
tant que personne morale pour "favoritisme" dans le cadre d'une 
enquête élargie à des faits de corruption. 
    Une information judiciaire a été ouverte en 2012 sur les 
conditions dans lesquelles le marché a été  attribué au groupe 
Eiffage en 2008 après une plainte d'ex-élu nordiste. 
    Les élus de la métropole, alors présidée par le socialiste 
Pierre Mauroy, avaient choisi le projet Eiffage en dépit du fait 
qu'il était nettement plus cher qu'un autre projet porté par un 
consortium mené par Bouygues. 
    Le président de la MEL a été entendu par les policiers sur 
sa participation à un voyage financé par le groupe Eiffage en 
2010.  
 
 (Pierre Savary, édité par Yann Le Guernigou) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 il y a 11 mois

    Les socialos mouillés , ça fait pas les gros titres!