Grand retour sur les fonds obligataires en 2014

le
0
GRAND RETOUR SUR LES FONDS OBLIGATAIRES EN 2014
GRAND RETOUR SUR LES FONDS OBLIGATAIRES EN 2014

NEW YORK (Reuters) - L'ensemble des grandes catégories de fonds a enregistré des rachats nets au cours de la semaine au 11 décembre et depuis le début de l'année, les fonds actions ont enregistré moins de la moitié des entrées nettes de l'année précédente alors que les fonds obligataires, et dans une moindre mesure les monétaires, ont connu un retour en force, montrent une étude publiée vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global Research.

Les rachats nets sur les fonds actions, toutes catégories confondues, ont atteint 8,5 milliards de dollars sur la semaine au 11 décembre, un plus haut de sept semaines, selon cette étude qui cite des chiffres d'EPFR Global et dont la publication sera interrompue jusqu'au 8 janvier.

Seuls les fonds actions japonais ont enregistré des souscriptions nettes sur la période (100 millions de dollars), les sorties atteignant six milliards sur les fonds actions spécialisés en actions américaines, 1,6 milliard sur les fonds actions européennes (les premiers rachats nets en trois semaines) et 1,7 milliard sur les fonds d'actions émergentes, qui connaissent une quatrième semaine consécutive de dégagements.

Les fonds obligataires ont subi leurs premiers rachats nets en douze semaines, d'un milliard de dollars. Même si la semaine au 11 décembre a été la cinquante-et-unième semaine consécutive d'entrées nettes pour les fonds en obligations en catégorie d'investissement (+5,2 milliards), cela n'a pas suffi à compenser les rachats sur les autres catégories, notamment sur les fonds obligataires à haut rendement (3,8 milliards) et les fonds spécialisés sur les obligations émergentes (1,1 milliard).

Depuis le début de l'année, les fonds obligataires toutes catégories confondues ont engrangé 152,3 milliards de dollars de souscriptions nettes après 91,3 milliards de sorties nettes en 2013. Les fonds monétaires ont bénéficié de 25,6 milliards d'entrées nettes après 35,2 milliards de sorties l'an dernier.

Les souscriptions nettes sur les fonds actions ont été réduites de plus de moitié à 164,5 milliards contre 358,5 milliards.

Enfin les fonds spécialisés sur les métaux précieux, pénalisés par la poursuite de la chute des cours de l'or notamment, ont subi 7,4 milliards de dégagements nets supplémentaires après 47,38 milliards de sorties l'année dernière.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux