Grand Prix d'Espagne : Les gommes dures boudées par les écuries

le
0

A moins de deux semaines du Grand Prix d’Espagne, le manufacturier pneumatique Pirelli a dévoilé les choix faits par les écuries en vue de la course disputée à Barcelone. Sans grande surprise, la gomme dure n’a pas les faveurs des pilotes.

Comme le veut désormais la règle, les pilotes peuvent choisir les pneus qu’ils souhaitent parmi les trois types de gomme proposés par Pirelli, manufacturier unique de la F1. Pour le Grand Prix d’Espagne, disputé sur un circuit où les pneumatiques sont mis à rude épreuve, la marque italienne a fait le choix d’opter pour la tranche la plus dure de sa gamme 2016, avec les pneus durs (marquage orange), mediums (marquage blanc) et tendres (marquage jaune). Comme le veut la tendance depuis le début de la saison, les 22 pilotes ont majoritairement choisi les gommes les plus tendres disponibles, laissant de côté le pneumatique dur.

Ferrari parie sur les gommes Pirelli les plus tendres

Comme quasiment à chaque course depuis le début de la saison, on trouve des différences dans les choix des écuries de pointe. Si les Mercedes et les Williams ont fait des choix similaires, avec un train de pneus durs, cinq trains de pneus medium et sept trains de pneus tendres pour le week-end catalan, Ferrari profite d’une monoplace moins dure sur ses pneus, mais qui a également des soucis pour les faire monter en température, pour prendre plus de gommes tendres, avec 1 train de pneus durs, quatre trains de pneus medium et huit trains de pneus tendres. Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen sont mêmes les deux pilotes qui auront le plus de trains de pneus tendres pour le Grand Prix avec les Haas de Romain Grosjean et Esteban Gutierrez, avec leur monoplace qui a les mêmes caractéristiques que la Ferrari.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant