Grand Paris : Sarkozy réaffirme sa détermination

le
0
Le chef de l'État a déclaré lundi qu'il n'y avait pas «de retour en arrière possible» sur ce chantier.

Le Grand Paris est inscrit sur le territoire de l'Île-de-France, «sans retour en arrière possible». Parole de Nicolas Sarkozy, qui «veiller(a) à ce que les choses aillent au bout». Le chef de l'État est revenu lundi matin à la Cité de l'architecture et du patrimoine, quatre ans après avoir lancé ce vaste chantier, pour dire que son enthousiasme n'avait pas faibli. Il a même «augmenté, puisque, désormais, nous en voyons la réalisation».

En présence de plusieurs membres du gouvernement, dont les ministres de la Ville, de la Culture et du Budget, Maurice Leroy, Frédéric Mitterrand et Valérie Pécresse, devant une assemblée d'élus, d'architectes et d'urbanistes, Nicolas Sarkozy a mis en valeur son bilan, sur un ton plus sobre que lors de ses dernières interventions sur le Grand Paris. «Rien n'aurait pu se faire sans l'État», a-t-il insisté, jugeant que «l'organisation des communes, des départements et de la Région» était incapable de lancer «un tel aména

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant