Grand Paris : 60 milliards de recettes à terme

le
0
La CCI d'Ile-de-France a calculé l'impact économique de ce projet pharaonique.

Dans une semaine - le 6 mars -, Jean-Marc Ayrault dévoilera les projets du gouvernement pour le Grand Paris. Un chantier de 40 milliards d'euros comprenant 150 kilomètres de réseau de transport express et la création de plusieurs pôles d'excellence et d'innovation («clusters»). Pour l'heure, rien ne filtre des intentions de Matignon. À telle enseigne que, dans un contexte politique et économique dégradé, les plus ardents défenseurs du projet s'inquiètent d'un possible report ou d'un lancement a minima. Ce qui les pousse à faire assaut d'arguments économiques pour faire pencher favorablement la décision du gouvernement. «La question principale qui se pose est peut-on se lancer dans cette aventure compte tenu de l'état de nos finances publiques et si oui peut-on trouver des financements à très long terme pour y parvenir?», résume Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Ile-de-Franc...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant