Grand oral : Valls dévoile son jeu

le
2
Grand oral : Valls dévoile son jeu
Grand oral : Valls dévoile son jeu

Le challenge de Manuel Valls ? Ne pas rater la marche. Huit jours après son arrivée à Matignon, le nouveau Premier ministre prononce cet après-midi son grand oral devant l'Assemblée nationale. Un classique de la V e République, mais où certains de ses prédécesseurs ont trébuché, à l'instar de Michel Rocard, son mentor, qui avait provoqué l'hilarité générale en 1988 sur les bancs en promettant « la réparation des cages d'escalier »... Un détail qui n'a pas échappé au méticuleux Valls, qui planche depuis une semaine sur son texte avec sa garde rapprochée.

« Il écrit lui-même, avec une plume d'historien », raconte un intime. Et à l'ancienne, sur du papier. Ce qu'il dira aux Français, il y réfléchit depuis des mois. Fin novembre, il confiait ainsi avoir compulsé les Mémoires d'Edouard Balladur. Ces dernières heures, il a reçu des élus, des intellectuels, des économistes et même des « visiteurs du soir » du président, avec qui il a déjeuné hier à l'Elysée.

L'enjeu est de taille. Une semaine après le séisme des municipales, l'hôte de Matignon doit emballer le match en séduisant les Français, mais aussi ces élus de gauche qui le regardent parfois comme un « Sarkozy de gauche ». Les vallsistes, cette galaxie de fidèles, promettent donc « du concret » : des annonces sur le pacte de responsabilité, sur les 50 Mds? d'économies et sur les baisses d'impôt pour les ménages, assorti d'un calendrier.

Au-delà, Valls va devoir imprimer son style. « Pour lui, c'est un point de départ, l'occasion de dire aux Français qui il est », confie son ami politologue Zaki Laïdi. Car l'enjeu n'est guère arithmétique -- sauf énorme surprise --, malgré la manoeuvre d'intimidation de quelque 80 députés PS. « La confiance de la majorité, elle est acquise. Ce que Valls joue, c'est la confiance des Français. Le Premier ministre ne doit pas jouer petit bras ! » encourage Elisabeth Guigou, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 8 avr 2014 à 09:30

    OK avec la philosophie de Bruxelles/ l’Allemagne..On est des traînes savates (PS et consort) le seul Pays des cigales du SUD, qui ne veut pas rentrer dans les clous de la sagesse par démagogie et mauvaise gestions des finances du Pays...Honte à nos dirigeants Mafieux/Rentiers et spoliateurs ...Vivement que nous soyons sous tutelle duFMI/UE !.. Les glandeurs et profiteurs sont le fonds de commerce de ce PS de Ka-/Ka et ruinent la France. Affûtons nos piques!...

  • M4760237 le mardi 8 avr 2014 à 08:30

    Il aurait pu déléguer la mission à plus mignonne que lui.