Grand ménage dans la police à Marseille

le
0
Un commandant de l'état-major est soupçonné d'avoir piraté des fichiers afin de renseigner le milieu de la nuit.

Marseille s'enlise dans les sales histoires. À peine relevée d'une étourdissante série de faits divers, où s'entremêle nt règlements de comptes à la kalachnikov et agressions en centre-ville, la Cité phocéenne rechute dans une affaire de présumés «ripoux».

Jeudi, un commandant considéré comme une «figure» de la police locale a été présenté à un magistrat dans le cadre d'une information judiciaire pour «violation du secret professionnel et détournement de l'usage d'un fichier à des fins étrangères à son objet».

«Il fonctionnait à l'amitié»

Le fonctionnaire, un ancien de la Brigade anticriminalité, aurait profité de son poste stratégique à l'état-major de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) pour pirater des informations confidentielles en piochant dans le système de traitement des infractions constatées (STIC). Jusqu'alors bien noté par sa hiérarchie et très apprécié par ses collègues, cet officier a priori au-des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant