Grand club cherche grand entraîneur

le
0
Grand club cherche grand entraîneur
Grand club cherche grand entraîneur

Ça devient flagrant. Les clubs les plus prestigieux ne se fient qu'aux entraîneurs du même acabit. Un cercle très fermé où les mêmes rares noms reviennent régulièrement.

Attractive World l'a bien compris : on peut être célibataire et exigeant, ce n'est pas incompatible. Alors quand les grands clubs se retrouvent libres sur le marché, ils ne se jettent jamais dans les bras du premier venu. Surtout pas. Non, ils préfèrent prendre leur temps et faire confiance à la liste des "grands entraîneurs". Généralement, ils ne piochent que là-dedans et ne sont que rarement déçus. Rarement surpris, non plus, mais passons… Pour faire court, on y trouve entre autres des noms tels qu'Ancelotti, Guardiola ou encore Mourinho. La preuve ces derniers jours avec les rumeurs de transfert sur le discret mercato des entraîneurs. Les trois cités plus haut devraient respectivement tourner au Bayern, à City et à United. Tout sauf une coïncidence.

Logique économique


Pour comprendre cet élitisme, il s'agit d'abord de définir ce qu'est un "grand entraîneur." Pour ça, il y a plusieurs écoles. D'abord l'école de l'expérience, celle qui évalue la qualité en fonction du nombre de titres. Un "grand entraîneur" a forcément des trophées en poche, dont au moins une Ligue des champions. Mais il y a aussi l'école humaniste, un peu plus romantique. Un "grand entraîneur", c'est selon Manuel Sergio, philosophe et mentor de José Mourinho, avant tout un meneur d'hommes : "Il faut savoir communiquer, transmettre le savoir, avoir la culture et le comportement adéquat pour que les joueurs vous admirent. C'est ce qui différencie un entraîneur normal d'un "grand entraîneur". Tous les entraîneurs savent à peu près la même chose sur la tactique. 4-4-2, 4-3-3, 3-5-2, etc. Tout cela, c'est de la musique. Un entraîneur n'entraîne pas des joueurs de foot. Il entraîne des hommes. Ce qui compte, c'est l'aspect humain plus que l'aspect physique." En fait, le "grand entraîneur" est un mélange de ces deux écoles.

Pourquoi Ancelotti est un bon mec pour le Bayern
Voilà pour l'offre. Place maintenant à la demande. Qui sont ces grands clubs qui changent d'entraîneur tous les trois ans ? Une institution, une équipe taillée pour la C1, qui a l'ambition de la gagner, jouant le titre dans son pays et avec une…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant