Grâce présidentielle pour un opposant politique en Guinée

le
0
    CONAKRY, 25 décembre (Reuters) - Le président guinéen Alpha 
Condé a gracié jeudi 171 prisonniers dont un opposant condamné 
pour son implication dans un projet d'attentat le visant, 
rapporte la télévision publique. 
    Mamadou Oury Bah, alias Bah Oury, fondateur de l'Union des 
forces démocratiques de Guinée (UFGD), vit en exil en France. Il 
a été condamné en 2011 à la réclusion criminelle à perpétuité 
pour avoir comploté contre la vie du président Condé.  
    A la suite de se réélection en octobre face au candidat de 
l'UFDG, Cellou Dalein Diallo, Alpha Condé avait rencontré Bah 
lors d'une visite à Paris. L'initiative avait été interprétée 
comme le signe d'une volonté d'apaisement. 
 
 (Saliou Samb; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant