«Grâce à Kurt Salmon, l'offre de Solucom va monter en gamme»

le
0
Pascal Imbert, président du directoire de Solucom. (© DR)
Pascal Imbert, président du directoire de Solucom. (© DR)

Âgé de 57 ans, Pascal Imbert est diplômé de Polytechnique et de Télécom Paristech. En 1980, il débute au sein de France Télécom, où il croise Michel Dancoisne. Dix ans plus tard, ils fondent Solucom, qui entre en Bourse en 2000. Président du directoire de Solucom depuis 2002, il est également administrateur de l’éditeur de logiciels Axway.

Solucom réalise la plus grosse acquisition de son histoire en rachetant la plupart des activités européennes de Kurt Salmon. Quel est votre plus grand défi ?
Pascal Imbert :
Dans ce genre d’opération, le principal facteur de réussite est humain. Le défi consiste à fidéliser les collaborateurs de Kurt Salmon en élaborant un projet commun symbolisé par une nouvelle organisation et un nom pour le nouveau cabinet, qui sera soumis à l’assemblée générale du 20 juillet prochain. Nous sommes rentrés dans la période la plus décisive de ce rapprochement.

L’intégration de Kurt Salmon va diluer la marge opérationnelle de– à 10%. Est-ce temporaire ?
Pascal Imbert :
Le périmètre repris – proche de celui d’Ineum Consulting (ex-Deloitte) avant sa fusion avec Kurt Salmon Associates sous l’égide du britannique MCG – a dégagé moins de 6% de marge en 2015. Cette performance en demi-teinte ne remet pas en cause l’ambition de revenir au niveau de rentabilité historique de Kurt Salmon, qui est de 8%. Puis de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant